Sony A6400, l’hybride qui vous permettra de vous filmer vous-même

Si la division mobile de Sony rencontre actuellement une phase difficile, il semblerait que sa division appareils photo conserve toujours sa grande renommée malgré les remaniements de la société. Après de nombreuses fuites et rumeurs concernant son nouveau produit, la firme nippone a finalement officialisé son appareil photo sans miroir de milieu de gamme : l’A6400 ou Alpha 6400. Ce dernier n’est pas le successeur de l’Alpha 6500, mais celui de l’Alpha 6300.

Le nouvel appareil photo de la marque reprend le design de son prédécesseur. Et tout comme ce dernier, il intègre également un capteur APS-C de 24,2 MP.

L’A6400 sera disponible en début février à partir de 1 050 euros pour le boîtier uniquement. Il sera également proposé avec un objectif 16-50mm OSS à 1.150 euros et un autre avec un 18-135mm à 1.450 euros.

Un appareil photo ultra-performant

Le Sony A6400 reprend le capteur CMOS APS-C de 24,2 MP de l’Alpha 6300. En revanche, le nouvel appareil photo intègre le processeur dernière génération Bionz X qui permet de faire grimper la sensibilité jusqu’à 104 400 ISO.

La firme japonaise affirme que son nouvel appareil photo dispose de la mise au point automatique la plus rapide au monde, à seulement 0,02 seconde. Il reprend l’autofocus hybride de son prédécesseur à 425 points à détection de phase et de contraste qui couvrent 84 % de la trame.

Ainsi, il permettrait de délivrer une sensibilité de traitement 1,8 fois plus rapide que l’A6300. De plus, le constructeur pense que la reproduction des couleurs a été grandement améliorée.

En outre, l’Alpha 6400 est doté d’un écran orientable de 3 pouces qui est capable de pivoter de 180 degrés vers l’extérieur. Si l’écran n’est pas entièrement tactile, il propose néanmoins quelques options pour activer le suivi en temps réel : Touch Pad, Touch Focus, Touch Shutter et Touch Tracking.

Une nouveauté notable

Pour la toute première fois, Sony a introduit la fonction Eye AF sur un appareil photo de cette gamme d’hybrides. Cette dernière permet de sélectionner un sujet à suivre et donne la priorité à la mise au point sur son œil. Elle passe ensuite à la détection des visages automatique si jamais le suivi oculaire est interrompu.

Pour y arriver, les algorithmes de reconnaissance de sujet et de suivi incluent désormais la détection des yeux et des motifs. Mais ce n’est pas tout, ils incluent également des informations de détection de distance, de couleurs et de visage avec lesquelles ils travaillaient auparavant.

Mots-clés sonysony a6400