Sony : le A7, le A7r et le RX10 sont officiels !

Sony vient tout juste de présenter trois nouveaux appareils photo taillés pour les photographes : l’A7, l’A7r et le RX10 ! On ne peut pas dire que cela soit vraiment une surprise, puisque ces derniers ont fait couler beaucoup d’encre au fil de ces dernières semaines. Toutefois, et même si nous avions une idée assez nette de leur fiche technique, toutes leurs spécifications n’étaient pas encore connues. Du coup, si vous avez envie de découvrir ce dont sont capables ces trois boitiers, et bien vous êtes au bon endroit puisque nous allons en parler en long, en large et en travers.

Avant toute chose, il faut noter que ces trois boitiers s’adressent avant tout à des experts, ou à des enthousiastes très fortunés. Qu’il s’agisse de leurs caractéristiques, de leur ergonomie ou même de leur prix, il vaudra mieux avoir une solide expérience en matière de photographie numérique avant de se lancer.

Sony A7

Le Sony A7 dans toute sa splendeur.

Sony A7 & A7r

On commence tout de suite avec les deux nouveaux hybrides de Sony, des hybrides qui embarquent un capteur de type plein format et qui partagent globalement la même fiche technique, avec quelques ajustements portant notamment sur la définition du capteur.

Côté design, pas de mystère, l’A7 et l’A7r se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Si ces boitiers ressemblent à la fois au NEX, au RX1 et aux Olympus OM-D, ils profitent d’une ergonomie étudiée et pensée pour les professionnels. Je pense notamment à cette molette de compensation de l’exposition située sur le haut du boitier et qui s’accompagne de deux autres molettes permettant un accès direct aux principaux réglages des boitiers. Des boitiers qui jouent d’ailleurs la carte de l’alliage de magnésium.

Et les spécifications techniques ? Les voilà :

  • Capteur CMOS Exmor plein format de 24.3 ou de 36.4 mégapixels.
  • Processeur BIONZ X.
  • Autofocus Fast Hybrid à détection de phase et de contraste.
  • 117 collimateurs pour la détection de phase, 25 pour la détection de contraste.
  • Sensibilité comprise entre 100 et 25.600 ISO.
  • Viseur électronique 2,3K points avec grossissement x0.71.
  • Ecran LCD TFT de 7.5 cm 921K points.
  • Puce WiFi, puce NFC.
  • Microphone stéréo intégré.
  • Haut-parleur mono intégré.
  • Prise casque.
  • Lecteur de cartes SD/SHX/SDXC + Memory Stick PRO.
  • Format vidéo AVCHD / MP4.
  • Dimensions : 126.9 x 94.4 x 48.2 mm.

Inutile de préciser que ces jolies bébés ne seront pas donnés. Attendus tous les deux pour le mois prochain en France, ils seront proposés à 1.500€ pour l’A7 et à 2.100€ pour l’A7r. Inutile de préciser qu’il s’agit là des tarifs pour les boitiers nus, vendus sans objectif.

Sony RX10

Le Sony RX10, qui fait plus penser à un réflex.

Sony RX10

On passe maintenant au Sony RX10 qui vient se placer entre le RX1 et le RX100. Comme le laissaient entendre les dernières rumeurs en date, ce compact numérique de luxe n’intègre pas de capteur APS-C, mais un capteur de 1 pouce. C’est un peu décevant, certes, surtout pour le prix de l’appareil…

Pour le reste, nous avons droit à un boitier qui rappelle pas mal les réflex et qui est donc beaucoup moins rectangulaire que celui des autres appareils de la gamme. Nous avons également droit à deux molettes, à une roue codeuse et à pas mal de boutons permettant d’accéder directement aux principaux réglages de l’appareil.

Voici les spécifications techniques du Sony RX10 :

  • Capteur CMOS Exmor R de 1″ de 20.2 mégapixels.
  • Optique Carl Zeiss Vario-Sonnar T* 24-200mm f/2.8.
  • Zoom optique x8.3.
  • Sensibilité comprise entre 125 et 12.800 ISO.
  • Viseur électronique 1.440K points.
  • Ecran LCD TFT de 3 pouces 1.228K points.
  • Puce WiFi, puce NFC.
  • Format vidéo AVCHD 2.0 / MP4.
  • Dimensions : 129 x 88 x 102.2 mm.
  • Poids : 813 grammes avec batterie et Memory Stick Pro Duo.

Inutile de revenir sur l’optique très prometteuse et qui devrait produire d’excellents clichés. De mon point de vue, ce qui me gêne, c’est le format du capteur (même si celui du RX100 II est excellent) et le poids de la bête puisqu’on arrive quasiment à 1 kg. Pour un compact, c’est assez gênant et il en va de même pour le prix, fixé à 1.200€. Bon, après, vu le cailloux, le prix n’est pas si étonnant que ça, hein…