Sony annonce son netbook Vaio W

On l’attendait de pied ferme depuis un bon moment mais c’est désormais officiel : Sony a décidé de se lancer sur le marché des netbooks accessibles et son Vaio W en est la preuve. Evidemment, à la rédaction (bon, je suis tout seul comme un con avec une bière à la main devant mon PC mais ça fait bien de le dire), l’émotion est à son comble et nos doigts à tous (idem) tremblent rien qu’en écrivant ces lignes. Un netbook Sony, c’est quand même une nouvelle qui fait plaisir.

Le netbook Vaio W de Sony

Toute mon équipe imaginaire se joint à moi pour vous serrer tous très fort dans nos bras. Oui, parce que les Geeks virils peuvent aussi être émus et se toucher les uns les autres, il faut bien le savoir. Non, ce n’est pas sale, vous ne devez pas en avoir honte.

Alors forcément, après une telle annonce, toute la blogosphère est complètement en émoi. Les messages défilent sur Twitter, venant ainsi se mélanger à toute l’actualité qui entoure la mort de Michael Jackson et qui pourrit le web depuis plusieurs jours déjà. Après un Vaio P vraiment super cher et que personne n’a du acheter (sauf Gonzague mais lui il vend de la drogue sur Paris), le Vaio W s’annonce enfin à l’horizon. Et comme il ne devrait pas dépasser les 500$, nous avons tous du bonheur dans nos coeurs.

Côté spécifications, on peut dire que le Vaio W (pourquoi ne pas l’appeler le Waio, ce serait trop cool top délire, non ?) donne un peu envie. En vrac, on peut citer :

  • Un écran LED de 10,1″ et une résolution de 1366×768,
  • Une puce ATOM  1,6Ghz.
  • 1Go de RAM.
  • Un disque dur de 160Go pour stocker plein de vidéos pornographiques.
  • Le Bluetooth.
  • Le WiFi b/g/n.
  • Une prise Ethernet.
  • Une sortie VGA.
  • Deux ports USB.
  • Un lecteur SD/Memory Stick (c’est Sony).
  • Une webcam pour faire des sex cams avec BG.
  • Windows XP.

Côté autonomie, Sony annonce quelque chose comme 3 heures théoriques, soit 20 minutes en pratique. Meuh non, je déconne voyons, c’est juste pour faire un peu d’humour et créer un lien entre vous et moi. Pour le reste, si vous avez envie d’en voir un peu plus, il ne vous reste plus qu’à mater la vidéo qui suit.