Sony se penchera sur le jeu en ligne lorsqu’il trouvera le bon concept

Sony propose un tas d’exclusivités sur sa PlayStation que les joueurs apprécient énormément. Qu’il s’agisse de God of War l’an dernier et prochainement de titres comme Days Gone ou The Last of Us Part II, le géant nippon maîtrise la qualité de sa ludothèque. Le studio propose également ses propres titres, comme le premier cité, mais n’a pour le moment pas mis le pied dans le jeu en ligne.

Un genre qui se multiplie avec les ans et des modèles économiques parfois douteux – les joueurs se souviennent de la polémique autour de Star Wars Battlefront II et ses microtransactions. Un chemin que Sony ne semble pas vouloir prendre.

C’est lors d’une interview pour Game Informer que Shawn Layden a répondu à de nombreuses questions, dont l’une sur l’avenir de Sony autour du jeu en ligne.

Pour l’homme, l’eSport et les jeux en ligne plus généralement arriveront chez Sony lorsqu’ils trouveront le bon modèle, le bon concept.

Sony cherche encore le bon modèle pour se lancer dans le jeu en ligne

C’est en tout cas ce que semble dire Shawn Layden dans son interview avec Game Informer. Il faut dire que le studio derrière la PlayStation a donné naissance à de nombreux jeux orientés solo – avec la présence d’un mode multi, peu suffisant pour parler de jeu en ligne.

L’homme explique que Sony n’a pas encore trouvé quelque d’intéressant, « qui ait du sens » à proposer aux joueurs.

À propos de ce qui entoure les « games-as-service » et l’eSport, les modèles économiques aux bénéfices réguliers, si nous pouvions proposer quelque chose d’intéressant, qui ait du sens, de ce côté, nous le ferions. Si nous étions amenés à bosser avec des développeurs capables de créer un produit novateur et significatif, nous répondrions présents. Ce n’est pas que ce domaine ne nous intéresse pas, mais ce n’est pas celui dans lequel nous avons eu du succès jusqu’à présent […] Nous comptons repousser les limites sur différents aspects du jeu vidéo.

Autant dire qu’il faudra attendre plusieurs mois, voir plusieurs années, que Sony trouve le concept novateur de jeu en ligne. En espérant que le studio ne tombe pas dans les travers de ses concurrents, adeptes des microtransactions.