SOPA / PIPA, quand les géants du web se mobilisent contre la Hadopi américaine

Il n’y a pas qu’en France que l’on doit faire face à des lois stupides et liberticides. Non et nos amis américains en savent quelque chose puisque deux projets de loi sont actuellement discutés aux Etats-Unis : le SOPA (Stop Online Piracy Act) et le PIPA (Protect IP Act). Afin de lutter contre ces projets, les grands du web ont ainsi décidé de manifester leur désaccord et de marquer leur protestation en lançant un énorme black-out qui n’a sans doute pas fini de faire parler de lui. Il suffit d’ailleurs de se pencher d’un peu plus près sur ces deux textes pour comprendre l’origine de ce mécontentement. Tout est d’ailleurs dans la suite, évidemment !

SOPA / PIPA, quand les géants du web se mobilisent contre la Hadopi américaine

On va commencer par la SOPA. Ce texte a été déposé à la Chambre des Représentants en octobre dernier et il risque de vous rappeler pas mal de choses. Il vise en effet à combattre le piratage à l’aide de sympathiques mesures telles que le blocage des sites contrevenants. Elle prévoie aussi la suppression de ces sites sur les index des moteurs de recherche ou encore le blocage du paiement de leur(s) régie(s) publicitaires. Le tout sans passer par un juge. Forcément, les grands du web ont tout de suite montré les crocs, des firmes comme Google, Facebook ou encore Twitter ont même usé de toute leur influence. Mieux, même la Maison Blanche a réagit en publiant un communiqué pour dénoncer ce projet de loi. Résultat des courses, l’élu a l’origine de ce texte a finalement décidé de retirer certaines propositions et son vote a même été ajourné.

Mais cela ne veut pas dire autant que la SOPA est mort, loin de là même. Et si l’on ajoute au cela la PIPA, un autre texte qui propose globalement la même chose mais qui est en cours d’examen au Sénat, on comprend tout de suite pourquoi les géants du web ont décidé de mettre leurs menaces à exécution. Maintenant, il faut bien évidemment espérer que le mouvement connaisse plus de succès que l’opération qu’avait lancé la Quadrature du Net à l’époque de la loi Hadopi.

Sources : 1, 2

Mots-clés pipasopaweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.