Sotheby’s a mis en vente de la poussière venant de la Lune

Sotheby’s a mis en vente un sac contenant de la poussière en provenance de la Lune, un sac ramené sur notre planète par Neil Armstrong. Il s’agit d’une vente unique en son genre et l’entreprise en a tiré 1,5 million de dollars. La NASA ne voit cependant pas cette opération d’un très bon œil.

Et cela n’a rien de surprenant compte tenu de la provenance de ce sac.

JAXA Lune

L’artefact a en effet été volé à l’agence spatiale américaine et il a fini entre les mains d’un collectionneur peu recommandable.

Un sac ramené par Neil Armstrong

L’homme a été arrêté en 2003 suite à une opération de police et tous ses biens ont été saisis. Les enquêteurs avaient retrouvé de nombreux objets appartenant à des musées dans son garage.

Les biens identifiés ont été remis à leur propriétaire légitime, les autres ont été vendus dans le cadre d’une vente aux enchères organisée par la police.

Le sac de Neil Armstrong faisait partie des biens mis en vente, mais il n’avait pas été identifié comme tel. L’artefact a donc fini entre les mains d’une collectionneuse privée du nom de Nancy Carlson. Elle avait remporté l’enchère en mettant un peu moins de mille dollars sur la table, mais elle ne connaissait pas la nature exacte de l’objet.

Elle savait simplement que ce sac avait été utilisé dans le cadre d’une mission spatiale. Fermement décidée à en apprendre plus sur sa nature et sa provenance, elle a donc contacté la NASA afin de l’identifier.

La NASA a tenté de le récupérer, sans succès

L’agence a récupéré le sac et elle a effectué plusieurs tests en interne. Elle a alors compris que la poussière contenue dans l’artefact provenait du satellite de notre belle planète.

La NASA a ensuite lutté pour conserver le sac, mais la procédure lancée n’a pas porté ses fruits et le juge chargé du dossier a ainsi fini par statuer qu’il n’avait pas le pouvoir d’annuler la vente. En conséquence, il a demandé à l’agence de renvoyer le sac à sa nouvelle propriétaire.

Cette dernière s’est faite très discrète ensuite, mais elle a finalement décidé de se défaire du sac et elle a donc contacté Sotheby’s afin d’organiser une nouvelle vente aux enchères. Elle s’est tenue hier à New York et elle lui a permis de réaliser une belle plus-value.

La vente a en effet été conclue à 1,5 millions de dollars, sous un tout petit peu plus que la somme investie lors de la première vente.

Mots-clés insolitelune