Sous les terres de l’Australie se cachent des terrains volcaniques datant du monde jurassique !

À l’époque des dinosaures, les volcans étaient très actifs et ont même contribué en partie à la disparition de ces terribles créatures.

Les chercheurs ont découvert un vaste terrain volcanique caché dans le sous-sol de l’Australie. Vieux de 180 et 160 millions d’années, ces volcans enfouis sous le sol australien s’étendraient jusqu’à une superficie d’environ 7 500 kilomètres carrés.

volcan

Crédit photo UNSPLASH

Le 13 août dernier, une étude publiée dans la revue Gondwana Research a dévoilé l’existence de volcans endormis sous les terres de régions désertiques d’Australie. Les chercheurs qui ont mené l’étude ont récemment développé des images instantanées d’un vaste réseau volcanique s’étendant sous les bassins Cooper et d’Eromanga.

Ces bassins ont fait l’objet de nombreux forages il y a 30 ans de cela. À cette époque, des roches issues du refroidissement du magma ont été découvertes.

Des roches issues de vieux volcans du jurassique

Les régions de Cooper et d’Eromanga, partie désertique de l’Australie, sont connues pour leurs réserves de pétrole et de gaz naturel. Au fil des années, ces bassins ont fait l’objet de nombreux forages intempestifs.

Lors de ces extractions, des roches ignées, formées par le refroidissement du magma, avaient été découvertes. Selon les chercheurs, ces roches dateraient de l’ère du jurassique et se seraient formées il y a 199,6 à 145,5 millions d’années.

En utilisant des appareils d’imagerie sous-marine, les chercheurs ont pu évaluer avec précision la propriété des roches découvertes. C’est ainsi qu’ils ont aussi découvert des chambres de magma datant de l’ère du jurassique ainsi qu’un vaste réseau volcanique enfoui sous terre du côté du puits d’exploration Warnie East 1.

Des volcans endormis sous l’Australie

Si les volcans sont moins actifs de nos jours, Simon Holford, l’un des co-auteurs de l’étude, a toutefois déclaré qu’une intense activité volcanique s’était déjà produite en Australie il y a 5 000 ans. « La ville de Mount Gambier, en Australie-Méridionale, est construite sur un volcan holocène, dont la taille et la morphologie sont assez semblables à celles des volcans que nous avons découverts », a-t-il ensuite ajouté.

À préciser que l’holocène désigne la période géologique allant de 11 500 ans à 12 000 ans et qui s’étend à nos jours.

Pour ce qui est de cette découverte étonnante, les scientifiques expliquent l’enfouissement de ces vieux volcans non seulement par des évènements cataclysmiques, mais aussi à cause de l’enfoncement du terrain australien. Ils ont d’ailleurs constaté que le centre australien s’affaissait depuis 160 millions d’années. Ce qui aurait contribué à l’ensevelissement de ces vieux volcans.

Comme l’explique Holford qui est également professeur de géoscience du pétrole à l’Australian School of Petroleum de l’Université d’Adélaïde : « au fil du temps, l’affaissement a permis l’accumulation de centaines de mètres de roches sédimentaires — principalement des schistes et des grès — qui ont enfoui et préservé ce paysage ancien. »

Mots-clés géologie