SpaceX a commencé à tester la fusée qui nous emmènera sur Mars

« SpaceShip », le véhicule réutilisable à destination de Mars fabriqué par SpaceX, passera son premier test cette semaine. Ceci représente un saut important dans l’élaboration de la navette spatiale. Elon Musk, le président de la société, a annoncé la nouvelle sur Twitter dimanche.

L’essai aura lieu sur le site de Boca Chica, au Texas. Le moteur à méthane de la fusée, appelé « Raptor », a été récemment livré et intégré.

StarShip

Pour l’heure, il ne s’agit que d’un prototype. Un jour, le vaisseau sera utilisé pour transporter jusqu’à cent personnes dans l’espace. Le concept a été dévoilé pour la première fois en 2016, lors du Congrès astronautique international à Guadalajara, au Mexique. À l’origine, c’était un système de transport interplanétaire appelé « Big Rock Rocket ».

« Les résidents du village ont été informés par courrier des essais imminents et des fermetures de routes qui auraient lieu dès la semaine du 18 mars », a déclaré Chris Gebhardt de NASA.

Des fusées toujours plus performantes

À présent, la fusée a deux parties distinctes : le « Starship » et le « Super Heavy ». Ce dernier propulsera le premier dans l’espace. L’ensemble du véhicule est fait en acier inoxydable. Il mesure plus de cent mètres, et devrait être capable de transporter plus de cent trente mille kilos en orbite terrestre. Sa fabrication aurait coûté moins de dix milliards de dollars.

Le prototype, surnommé « Starhopper », fera son apparition cette semaine pour voler pendant une courte période à quelques pieds au-dessus du sol. Son atterrissage sera spectaculaire et démonstratif. Janvier dernier, des vents violents ont gêné le saut d’essai. Une partie du véhicule a été renversée, provoquant la destruction de son cône avant.

Néanmoins, Musk a déclaré que les tests continueront. « La société travaille déjà sur une version orbitale de Starship, qui a été vue en images et cherche à obtenir l’autorisation de décoller », a-t-il écrit sur Twitter.

La PDG a précédemment déclaré que Starship envisagerait de remplacer l’ensemble de sa flotte de fusées et de vaisseaux spatiaux. Malgré le test, le calendrier de SpaceX n’est pas très clair. La compagnie prévoit des vols vers Mars dans les années 2020, mais le planning semble serré.

Un essai qui donne de l’espoir

Le système de lancement spatial de la NASA n’est pas encore au point, alors que celui de SpaceX avance à grands pas. Le véhicule ambitieux de la société permettrait un grand nombre de missions pour un coût largement inférieur. Si l’essai est réussi, le projet de l’agence nationale sera obsolète avant même qu’il soit mis en œuvre.

Actuellement, la société a déjà un touriste de l’espace inscrit pour un voyage à bord du vaisseau. Il s’agit du milliardaire japonais Yusaku Maezawa. «Je suis convaincu que le billet aller-retour vers Mars  coûtera moins cher pour que la plupart des économies avancées puissent vendre leur maison sur Terre et se déplacer vers Mars », a-t-il déclaré.

Mots-clés espacemarsspacex