Clicky

SpaceX a envoyé le Cycle de Fondation dans l’espace avec la Tesla

SpaceX a procédé au début de la semaine au tout premier lancement de la fameuse Falcon Heavy, le nouveau lanceur phare de l’entreprise. En guise de charge utile, Elon Musk a eu l’idée de placer son propre Roadster cerise à son bord, un Roadster abritant en son sein une partie du Cycle de Fondation, d’Isaac Asimov.

Elon Musk a toujours été un communicant hors pair. Ne pouvant prendre le risque de placer une charge utile exploitable sur un lanceur testé pour la toute première fois, l’homme d’affaires a donc eu l’idée de placer à son bord sa voiture personnelle, une voiture fabriquée par son autre société : Tesla.

starman

Musk ne s’est cependant pas contenté de charger bêtement son véhicule et il a ainsi pris soin de l’équiper de plusieurs caméras placées à des endroits stratégiques afin de pouvoir récupérer des photos et des vidéos de l’exploit.

Falcon Heavy, un lancement pas comme les autres

En parallèle, le PDG de SpaceX a également demandé à ses équipes de cacher un message secret sur le circuit imprimé du Roadster afin de faire un très beau clin d’œil à notre espèce.

Toutefois, on apprend aujourd’hui que ce fameux message n’est pas la seule coquetterie que s’est permise l’homme d’affaires. Elon Musk a en effet demandé à ses ingénieurs de placer un cristal de quartz à bord du véhicule, un cristal renfermant les trois premiers tomes du Cycle de Fondation.

Écrit par Asimov entre 1942 et 1950, ce cycle se présentait à la base sous la forme de huit nouvelles distinctes, mais Gnome Press les a rassemblé en 1950 afin de publier la première trilogie du cycle, une trilogie composée des tomes Fondation, Fondation et Empire et Seconde Fondation.

Plus tard Asimov a enrichi le cycle avec deux suites, Fondation Foudroyée et Terre et Fondation, puis avec deux préquelles, Prélude à Fondation et L’Aube de Fondation.

Le Cycle de Fondation, une oeuvre majeure de la SF

L’histoire est difficile à résumer en quelques lignes, mais le cycle se déroule 22 000 ans dans le futur de l’humanité et il se focalise essentiellement sur l’héritage de Hari Sheldon, un mathématicien de génie qui a donné naissance à la psychohistoire et donc à une science capable de prédire l’avenir grâce aux mathématiques.

Les tomes suivent pour leur part les aventures de plusieurs personnages liés d’une manière ou d’une autre au mystérieux Plan Sheldon, un plan censé déboucher sur la constitution d’un Second Empire Galactique plus solide que le premier, un empire fondé sur deux fondations différentes.

Ce fameux cycle a monopolisé Isaac Asimov pendant une quarantaine d’années et il a été récompensé à de multiples reprises au cours de ces dernières décennies, parvenant même à décrocher un prix Hugo en 1966.

Un clin d’œil à notre espèce

Il faut d’ailleurs noter qu’une série serait en préparation, une série confiée aux mains expertes de Jonathan Nolan et produite en partenariat par HBO et Warner Bros TV.

Cette idée, Elon Musk ne l’a pas eue tout seul. En réalité, ce cristal de quartz est le fruit de la collaboration entre SpaceX et l’Arch Mission Foundation, une association dont le seul but consiste à préserver et à disséminer les données et les créations de l’humanité à travers le temps et l’espace.

Si la fondation a choisi de placer les trois premiers tomes du cycle à bord du Roadster de Tesla, c’est tout simplement parce que ce sont ces derniers qui ont donné l’idée aux fondateurs de l’association de se lancer dans cette belle et noble aventure.

Mots-clés insolitespacex

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.