SpaceX a réussi à faire atterrir sa fusée sur une barge en pleine mer !

SpaceX travaille depuis plusieurs années sur une fusée réutilisable. L’entreprise a réussi à atteindre ses objectifs en fin d’année dernière en faisant atterrir le premier étage de sa fusée Falcon 9 sur la terre ferme, en Floride, mais elle a ensuite essuyé deux échecs cuisants en tentant de faire la même chose sur une plateforme flottante située en mer.

Elon Musk n’a cependant pas baissé les bras et il a ainsi procédé à un troisième essai ce vendredi 8 avril. Il a été plutôt bien inspiré car, cette fois, tout s’est bien déroulé.

Falcon9

SpaceX a réussi une nouvelle prouesse.

La fusée de SpaceX a décollé de Cap Canaveral le matin. Elle s’est ensuite dirigée vers l’ISS.

SpaceX a réussi à récupérer le premier étage de sa fusée

La capsule Dragon placée à son sommet s’est alors détachée du reste de la structure pour poursuivre sa course vers la station spatiale internationale. Le premier étage de la structure a commencé à retomber vers la Terre, attiré par sa gravité.

Arrivé à une certaine altitude, il a activé ses moteurs secondaires pour freiner sa chute. Il s’est ensuite posé sur une plateforme flottante située au beau milieu de l’océan Atlantique, sans encombre.

Si Elon Musk travaille sur une fusée réutilisable, ce n’est évidemment pas pour s’amuser.

Premier point et pas des moindres, en récupérant ses lanceurs, SpaceX va pouvoir réaliser de substantielles économies. Le coût de fabrication de ce module atteint effectivement les 60 millions de dollars.

En outre, cette technologie va aussi permettre à l’entreprise de travailler sur des fusées capables de se poser à la surface d’autres planètes.

Ce module coûte la bagatelle de 60 millions de dollars

Il ne faut effectivement pas oublier que Elon Musk souhaite coloniser Mars dans un avenir proche.

Quoi qu’il en soit, suite à la publication de cette vidéo, Barack Obama a pris la plume pour féliciter SpaceX via son compte Twitter. Il a notamment indiqué que c’est grâce à des sociétés comme SpaceX et la NASA que les Etats-Unis peuvent continuer d’être les leaders dans l’exploration spatiale.

Pas sûr que les Russes apprécient. Pas plus que l’ESA, d’ailleurs, qui travaille en étroite collaboration avec l’agence spatiale américaine depuis de nombreuses années.

Il faut tout de même rappeler que SpaceX n’est pas la seule entreprise à travailler sur une fusée réutilisable. Blue Origin s’intéresse aussi beaucoup à la chose mais la société de Jeff Bezos a pris le problème sous un angle différent.

Contrairement à Elon Musk, le patron d’Amazon n’a pas l’intention de conquérir d’autres planètes et sa fusée réutilisable se destine avant tout au tourisme spatial.

Mots-clés espacespacexvidéo