Clicky

SpaceX : Elon Musk dévoile le moteur de fusée Raptor du Starship

SpaceX nous a déjà dévoilé son vaisseau spatial de prochaine génération : Starship. Mais, justement, le PDG de l’entreprise, Elon Musk, ne compte pas laisser les internautes sur leur faim et a récemment donné des nouvelles de l’incroyable moteur qui propulsera cet engin spatial sur la Lune et au-delà.

En effet, dans la soirée du 31 janvier 2019, Elon Musk a publié des images dudit moteur, dénommé Raptor. De plus, ce PDG affirme que SpaceX s’apprête à le propulser depuis ses installations au Texas. Une des images de l’entreprise montre d’ailleurs un travailleur qui se tient près du moteur et qui donne un aperçu de la grandeur du Raptor.

Pour information, l’entreprise a travaillé depuis des années sur ce moteur. Toutefois, en décembre 2018, Elon Musk a déclaré que les équipes de SpaceX étaient en train de repenser radicalement la dernière version du moteur.

Un milliardaire a déjà réservé le Starship pour une escapade spatiale en 2023

En outre, SpaceX et Elon Musk ont annoncé en 2018 qu’un milliardaire japonais, du nom de Yusaku Maezawa, avait déjà réservé tous les sièges du vaisseau spatial Starship pour une mission spatiale prévue en 2023.

Selon les dires du PDG, Starship sera pourvu de sept nouveaux moteurs. De plus, SpaceX se penche actuellement sur le prototype « hopper » de Starship, en acier inoxydable, qui servira aux essais de décollage et d’atterrissage.

Elon Musk vise Mars

Néanmoins, Elon Musk a librement conversé avec les fans de SpaceX sur Twitter. Certains lui ont, par exemple, demandé si la construction du Raptor avait été facile ou difficile. Ce à quoi Elon Musk a répondu avec humour en déclarant que ces erreurs passées lui semblent maintenant « extrêmement stupides ».

Par ailleurs, on sait que Starship devrait être associé à une fusée Super Heavy, anciennement connue sous le nom de Big Falcon Rocket (BFR). On sait ainsi que la fusée Super Heavy pourra comporter jusqu’à 31 moteurs Raptor. Cependant, Elon Musk affirme que moins de moteurs seront utilisés au cours des premiers tests, et ce, pour éviter le risque d’explosion.

Le PDG a aussi publié deux vidéos du tir d’essai sur son compte Twitter le dimanche 3 février 2019.

En tout cas, Elon Musk envisage, dans un avenir proche, de transporter les humains sur Mars par le biais de Starship et d’établir une base sur la planète rouge.

Mots-clés spacex