SpaceX obligé (encore) de reporter son lancement à cause des vents

Un satellite américain de navigation était censé décoller le samedi 22 décembre 2018. Le lancement devait être assuré par SpaceX. Toutefois, l’entreprise a préféré interrompre et reporter le lancement à cause de la présence de forts vents en altitude.

C’est la quatrième fois que SpaceX tente de lancer le satellite. Ce lancement a notamment été retardé à cause de problèmes météorologiques et techniques. Rappelons que c’est le premier lancement que la société de fusées effectuera pour l’US Army.

En effet, la firme d’Elon Musk a mis des années avant de percer le marché très prisé des lancements spatiaux militaires. Jusqu’à présent, ce marché était toujours dominé par Lockheed et Boeing Co.

En tout cas, l’entreprise prévoit de retenter le lancement du satellite américain le dimanche 23 décembre 2018 à 8h51 HNE/ 13h51 UTC. Soit aux alentours de 15h chez nous.

SpaceX et l’armée américaine : Une relation autrefois cahoteuse

Effectivement, la relation entre l’armée américaine et SpaceX n’a pas toujours été au beau fixe. En 2014, la compagnie d’Elon Musk a même intenté une action en justice contre l’armée de l’air américaine pour protester contre un contrat de non-concurrence de plusieurs milliards de dollars attribué à United Launch Alliance, une alliance créée entre Lockheed et Boeing.

Ce contrat portait sur pas moins de 36 lancements de fusées.

Cependant, SpaceX a mis fin à la procédure en 2015 après que l’armée de l’air américaine ait abandonné la clause de non-concurrence. D’ailleurs, l’armée a attribué un contrat de 83 millions de dollars à SpaceX pour le lancement du satellite GPS III.

Un lancement retardé par des problèmes techniques

Selon William Russel, le porte-parole de l’armée de l’air, « une fois pleinement opérationnelle, cette dernière génération de satellites GPS apportera de nouvelles capacités aux utilisateurs ». Parmi ces nouvelles capacités, on compte un accroissement important des capacités anti-brouillage.

Initialement, le lancement du satellite était prévu pour 2014. Toutefois, cette échéance a été continuellement reportée à cause des retards de production. Normalement, le prochain satellite GPS III sera déployé à la mi-2019.

Quant aux prochains satellites, ils sont déjà en phase de test dans les installations de traitement de la société au Colorado.

Mots-clés spacex