Olympus OM-D E-M1 : les premières spécifications

Olympus devrait lancer un nouvel APN hybride avant la fin de l’année, soit l’OM-D E-M1. Un APN qui reprendrait les mêmes lignes que l’OM-D E-M5, mais avec une ergonomie légèrement différente et qui viendrait corriger tous les vilains défauts de celui qui est considéré par beaucoup comme étant l’un des meilleurs MFT du marché. Intéressant, pour sûr, et ce n’est pas tout car Photo Rumors serait parvenu à mettre la main sur les premières spécifications techniques de la bête, des spécifications que vous allez pouvoir découvrir tout de suite et un peu plus loin dans l’article.

Il faut bien l’avouer, avec son OM-D E-M5, Olympus est parvenu à séduire bien des photographes. Des lignes résolument rétro, un stabilisateur 5-axe hors norme, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce boitier un véritable succès. Et si Sony a décidé de s’associer avec le constructeur pour concevoir son prochain stabilisateur, ce n’est évidemment pas par hasard, ni même pour le faire plaisir.

Olympus OM-D E-M1

L’Olympus OM-D E-M1 commence à faire de parler de lui avec les premières spécifications techniques dévoilées sur la toile.

D’après ce qu’on en sait, l’Olympus OM-D E-M1 devrait profiter du même « form factor  » que son grand-frère. Il faut ainsi s’attendre à des dimensions compactes et à un design hérité des argentiques de notre petite enfance. Sur le papier, c’est très prometteur et il en va de même pour les supposées caractéristiques techniques du boitier. Selon les sources de Photo Rumors, l’OM-D E-M1 profiterait d’un grip plus marqué pour faciliter la préhension du boitier et il miserait également sur une monture de type MFT, ce qui ne surprendra personne.

16 mégapixels, et pas un de plus !

Le capteur, quant à lui, ne dépasserait pas les 16 mégapixels. Derrière, il serait possible de profiter d’un autofocus 81 points, d’un écran inclinable de 3 pouces, d’un mode rafale de 10 images par seconde et d’une vitesse d’obturation maximale de 1/8000. En outre, il faudrait compter avec un viseur électronique offrant une définition de 2,3 millions de pixels et avec une puce WiFi qui nous permettra de transférer rapidement nos clichés, et peut-être même de prendre le contrôle de l’APN à distance depuis un smartphone ou une tablette tactile. Des fonctionnalités qui sont très à la mode en ce moment.

En ce qui me concerne, ce que j’espère, c’est que le constructeur pensera à gommer tous les petits défauts de l’OM-D E-M5. Je pense notamment aux deux boutons situés au dessus de l’écran pivotant ou encore au fait qu’il est nécessaire de retirer ce dernier de ce logement pour accéder aux trappes dissimulant les ports de l’appareil.

Sinon, et bien l’annonce officielle serait programmée entre maintenant et… la fin de l’année. Amusant, non ?