Spotify : un bulgare serait devenu millionnaire grâce à des playlists et des bots

Tous les moyens sont bons pour se faire de l’argent et ce n’est certainement pas ce concepteur de playlist bulgare qui nous dira le contraire.

D’après le site Music Busines World Wide, ce dernier se serait fait des millions de dollars en arnaquant le système de paiement de la plateforme de streaming musical Spotify durant des mois en 2017.

spotify-soudcloud

Son arnaque aurait permis à ce bulgare, dont l’identité n’a pas été dévoilée, d’aspirer pas moins d’un million de dollars hors du pool de redevance Spotify. Une somme qui dépasse ce que gagnent certains artistes légitimes et labels de musique sur la plateforme.

Si on peut qualifier cet acte d’escroquerie, il semblerait que ce n’en soit pas une d’après MBW car le bulgare en question n’aurait enfreint aucune loi.

Des playlists qui ont éveillé les soupçons

L’arnaque a été repérée par le responsable d’un grand label en septembre 2017. Celui-ci était tombé sur deux listes de lecture plus que suspectes baptisées « Soulful Music » et « Music From The Heart ».

Ces playlists contenaient plusieurs morceaux qui ont été attachés aux codes de l’ISRC liés à une opération en Bulgarie.

Ces deux playlists ont réussi à apparaitre dans le tableau hebdomadaire de la liste de lecture mondiale confidentielle envoyée par Spotify. Les graphiques confidentiels de la plateforme montrent les revenus générés par chaque playlist au cours d’une période donnée de sept jours.

D’après MBW, « Soulful Music » et « Music From The Heart » ont affiché de très bonnes performances sur ces graphiques. La première a obtenu la 22e place dans le classement aux États-Unis et la deuxième la 84e place.

Une arnaque bien pensée

La playlist « Soulful Music » contenait 467 morceaux qui semblaient être enregistrés par un seul et unique artiste inconnu du public. Le fait qu’une playlist Spotify qui a atteint le Top 10 des plus gros revenus aux États-Unis contienne autant de titres a mis la puce à l’oreille des observateurs qui ont aussi remarqué que très peu de gens s’étaient abonnés à la playlist en question.

Fait encore plus surprenant, la majorité des morceaux qui se trouvaient sur cette liste de lecture ne dépassaient pas une durée de 30 secondes, le minimum requis pour pouvoir monétiser une écoute sur Spotify. Sur la plateforme, l’écoute coute 0,004 dollar par musique et l’abonnement est lui à 9.99 dollars par mois.

Cela n’a pas encore été prouvé, mais MBW pense que le créateur de ces playlists a utilisé 1200 comptes différents pour générer des écoutes sur ces listes de lecture. Le coût de l’opération était élevé, mais l’investissement valait visiblement le coup puisque le Bulgare à l’origine de l’arnaque aurait touché près de 230 000 € par mois, et environ un million durant toute la durée de l’opération.

Mots-clés insolitespotify