Star Wars : une théorie au sujet de l’origine des Sith

Star Wars est né sous la forme d’une trilogie de films écrits et réalisés par un homme doté d’une solide imagination, George Lucas. Comme bon nombre de ses pairs, ce dernier a été puiser dans notre histoire collective pour donner vie à sa célèbre saga. Ce qui explique par ailleurs la vision très manichéenne de la première trilogie.

Une trilogie qui rappelait finalement beaucoup le roman de chevalerie.

Star Wars Episode IX

D’un côté, nous avions ainsi le chevalier blanc, représenté par Obi-Wan et de l’autre, le chevalier noir, incarné par le terrible Dark Vador.

Star Wars, une saga très manichéenne

Un Dark Vador dont le casque lui-même semblait venir de cette époque trouble où les chevaliers passaient le plus clair de leur temps à s’affronter.

Toutefois, George Lucas ne s’est pas contenté de reprendre les mêmes mythes et il a développé autour de son oeuvre un univers assez complexe, avec en toile de fond la lutte entre les Jedi et les Sith.

Or justement, si les Sith étaient déjà présents dans la toute première trilogie, représentés par Dark Vador et son maître Dark Sidious, il a fallu attendre la seconde trilogie pour qu’ils soient explicitement évoqués, notamment sous les traits de l’infâme Dark Maul.

Depuis, les Sith ont trouvé leur place dans l’univers étendu de la franchise, mais il reste tout de même de nombreuses questions en suspens, à commencer par leur origine.

Si l’on en croit la légende, une légende notamment évoquée dans les bandes dessinées Tales of the Jedi, alors les Sith seraient nés durant les Ténèbres séculaires, une période datant d’environ six mille ans avant la fameuse Guerre des Clones. L’Ordre Jedi et les Sith vivaient alors en harmonie et ils étaient même considérés comme des frères.

Les Ténèbres Séculaires, une période trouble

Tout a cependant changé lorsqu’un Jedi a réalisé que la véritable force ne pouvait résulter de la passivité. Il a alors progressivement glissé vers le côté obscur, pour finalement être exclu par le Haut Conseil Jedi. Il aurait ensuite été rejoint par plusieurs disciples et fondé l’ordre des Sith.

Si vous avez lu le roman inspiré de The Last Jedi, alors vous vous souvenez sans doute de ce passage où Luke parle de l’Ordre des Jedi à Rey. Il lui explique notamment que l’ordre en question a été romantisé depuis qu’il s’est éteint, mais que la vérité est bien différente. Très sombre, Luke indique ainsi à sa Padawan que l’héritage voulu par l’Ordre n’est en réalité qu’une hypocrisie de plus.

Le plus intéressant, cependant, ce n’est pas ce qu’il lui dit, mais plutôt la manière dont il le fait : « Leçon deux. Maintenant qu’ils ont disparu, les Jedi sont romantisés – même divinisés. Mais si vous supprimez le mythe et regardez leurs actes, de la naissance des Sith à la chute de la République, alors l’héritage du Jedi est un échec. De l’hypocrisie, de l’hybris (un terme utilisé comme synonyme à la démesure, ndlr) ».

Luke établit en effet un parallèle direct entre l’Ordre du Jedi et les Sith, en insinuant finalement que le premier est directement impliqué dans la naissance des seconds. Comment ? Toute la question est là, mais ce n’est pas clairement mentionné. Luke semble cependant en savoir un peu plus long que nous sur le sujet et dans la mesure où Rey a récupéré les anciens livres de l’Ordre Jedi, on peut espérer en apprendre un peu plus dans The Rise of Skywalker, attendu en décembre.

Mots-clés star wars