Clicky

StarCraft : un joueur banni pour harcèlement sexuel

Yum « Sea » Bo Sung se trouve en mauvaise posture. Il est en effet accusé d’avoir harcelé et frappé une femme lors d’une soirée bien arrosée et les organisateurs du Afreeca Starleague ont donc décidé de le bannir temporairement en raison de la gravité de ces accusations.

Yum est un streamer populaire. Très actif sur la toile, il officie sur StarCraft et il participe fréquemment à des compétitions organisées par les institutions coréennes.

StarCraft

Il était ainsi censé participer à la quatrième saison de l’Afreeca Starleague, une compétition organisée par Afreeca TV, une plateforme de diffusion extrêmement populaire en Corée du Sud.

Yum Bo Sung, un streamer très populaire en Corée du Sud

Le compétiteur devra malheureusement passer son tour, car l’équipe organisant le concours a décidé de le bannir temporairement suite à la diffusion d’une vidéo sur la plateforme.

La séquence en question se déroule dans un restaurant ou un bar et elle place Yum entre deux femmes. Elle montre l’homme attraper une de ses amies par l’épaule pour tenter de l’attirer contre lui.

La femme semble alors se débattre et elle retire rapidement sa main. Yum lui assène alors deux coups de poing sur l’épaule avant d’être interrompu par un deuxième homme se trouvant en dehors du champ de la caméra.

La vidéo n’est pas passée inaperçue et elle a été massivement relayée sur les réseaux sociaux dans les heures suivant sa mise en ligne.

Plusieurs médias locaux ont bien évidemment couvert l’événement et Naver a même mis en ligne plusieurs images extraites de la séquence.

Les organisateurs de l’Afreeca Starleague ont alors entendu parler de l’affaire et ils ont pris la décision de sanctionner l’homme en le suspendant temporairement. Yum n’aura donc pas la possibilité de participer à la prochaine saison de la compétition.

Un démenti formel

Face à la situation, ce dernier a décidé de prendre sa plus belle plume et de revenir sur l’incident par le biais d’un message publié sur Reddit.

Yum dément formellement avoir harcelé ou agressé son amie. D’après lui, l’extrait en question n’était qu’une simple mise en scène destinée à divertir les spectateurs. Il reconnaît cependant avoir tenu des propos douteux, des propos surtout attribués aux importantes quantités d’alcool ingurgitées durant la soirée.

Plus loin, il déclare également avoir très mal vécu la sur-médiatisation de cette vidéo et les multiples attaques dont il a été l’objet. Il compte d’ailleurs poursuivre certains médias coréens.

Dans sa publication, Yum donne également plus de détails sur les mesures prises par les organisateurs de l’Afreeca Starleague. L’homme serait ainsi sous le coup de deux interdictions différentes.

L’entreprise l’aurait en effet suspendu une première fois pendant trois jours pour avoir vomi dans un cours d’eau et une seconde fois pendant la même durée après la publication de cette vidéo.

En attendant, les deux femmes présentes sur la vidéo n’ont pas encore donné leur version des faits.

Mots-clés starcraft

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.