Web

Startino, un gestionnaire de tâches en ligne

Quand t’es un homme d’affaire jeune, séduisant et dynamique, c’est pas toujours facile de t’organiser. Entre tes gros comptes de clients (subtil, subtil), ta femme et tes maitresses, faut être doté d’un sacré sens de l’orientation. Et c’est justement pour cela que les gestionnaires de tâches ont été inventés. Même que c’est justement ce que propose Startino et qu’on va en parler dans la suite de l’article. Le tout avec un petit screencast de derrière les fagots.

Les gestionnaires de tâches ne manquent pas. J’crois même que c’est le genre de services qu’on retrouve le plus sur le web, juste derrière les Youporn-like, forcément. Et là, on est bien d’accord, si tu veux trouver ta place, t’as intérêt à savoir jouer des coudes ou à être monté comme un cheval. Le web est une jungle, garçon, ne l’oublie jamais. Tu peux devenir riche et respecté, c’est certain, mais il n’y en aura pas pour tout le monde alors faut pas hésiter à chopper tes rivaux à la gorge.

Et justement, de ce côté, on peut dire que Startino est franchement à la ramasse. Alors attention, hein, parce qu’il fait vraiment tout ce qu’on lui demande. On crée des tâches, on leur affecte des catégories, on les place dans les « top tasks » et… et… et… et rien ! Nothing ! Nada ! Pas de synchronisation possible, pas d’éditeur complet, pas d’images, pas de vidéos, rien, rien et rien. Et aujourd’hui, franchement, c’est suicidaire de proposer aussi peu de fonctionnalités.

Pour le reste, les filles, tout est dans la vidéo.