Draw Something : les statistiques ne sont pas au beau fixe

A son lancement, Draw Something a rapidement explosé tous les records et le petit jeu des gars de OMGPOP est même parvenu à attirer l’attention du géant Zynga, géant qui n’a d’ailleurs pas tardé à sortir le chéquier histoire de racheter l’application. Rapidement, l’éditeur a ensuite sorti une mise à jour mais, si l’on en croit les derniers chiffres qui viennent tout juste de tomber, il semblerait que tout ne soit pas au beau fixe puisque Draw Something aurait ainsi perdu… 5 millions d’utilisateurs journaliers. Et pour un peu, on pourrait presque croire que le concept est en train de s’essouffler… Oui, et il en va finalement de même pour toutes les courbes de fréquentation de l’application…

Draw Something : les statistiques ne sont pas au beau fixe

Alors évidemment, il faut prendre tout ces chiffres avec des pincettes puisque Zynga n’a pas communiqué officiellement sur la question. En vérité, toutes ces mesures ont été faites par AppData, une agence spécialisée dans l’analyse statistique des applications mobiles et web. Ce que l’on peut remarquer, donc, c’est que les chiffres de fréquentations de Draw Something sont en berne depuis le début du mois d’avril. Le nombre d’utilisateurs utilisant quotidiennement l’application serait ainsi passé de 15 à 10 millions et il en va de même pour le nombre d’utilisateurs actifs mensuels, évidemment.

Toutefois, il ne faut pas oublier que le marché des applications mobiles est très fluctuant. Les mobinautes peuvent très rapidement se jeter sur une nouvelle application, c’est vrai, mais ils peuvent également s’en détourner très rapidement et passer ensuite très vite à autre chose… pour revenir ensuite à leurs premiers amours. C’est comme ça, le mobinaute est de nature volage. A part quelques chanceux (on pensera notamment à Rovio et à ses différents Angry Birds), il en va ainsi de même pour toutes les applications, et pour tous les éditeurs.

Et vous alors, vous continuez à dessiner ou pas ?

Draw Something : les statistiques ne sont pas au beau fixe

Via

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.