Google+ : enfin de vraies statistiques pour les pages

Google+ vient de déployer une nouvelle mise à jour de sa plateforme web avec de vraies statistiques à la clé. Des statistiques qui vous aideront à mieux évaluer la portée de vos publications et des différentes interactions suscitées. Typiquement le genre de données dont sont friands les Community Managers, bien sûr, mais également tous les curieux souhaitant savoir si leurs pages fonctionnent vraiment bien, ou pas.

L’accès à ce module se fait par l’intermédiaire du menu principal de la plateforme. Il faudra donc cliquer sur le bouton présent en haut, sur la gauche, et aller chercher l’option « My Business » si elle existe ou « Tableau de Bord ».

Statistiques Google+ : image 1

Enfin de vraies statistiques pour les pages Google+.

Les deux vous renverront vers la même page. A son sommet, nous trouverons une zone représentant toutes les informations associées à notre page, comme son nom, son descriptif ou encore le nombre d’abonnés. Plusieurs encarts apparaissent un peu plus bas. Le premier nous permettra de « pousser » un nouveau contenu sur notre page tandis que les autres nous renverront vers ces fameuses statistiques.

Et là, et bien tout dépendra de la façon dont sont configurées vos pages. Sur celle de la Fredzone, par exemple, l’un des encarts fait remonter les données capturées avec Google Analytics. Il n’est pas présent que la page de Machineo mais cette dernière a pour sa part droit à un encart entièrement dédié à la chaine YouTube associée.

Si vous voulez en savoir plus, il vous suffira de cliquer sur le bouton correspondant à l’encart qui vous intéresse. Pour les statistiques de la page, par exemple, et bien nous pourrons afficher des chiffres en lien avec sa visibilité, ses interactions ou l’audience associée.

Le tout avec plein de données en plus comme le nombre moyen d’interaction par type de post, ou encore des informations sur nos abonnés (pays, sexe et âge). Attention cependant car ces dernières sont uniquement disponibles pour les pages disposant au minimum de 200 abonnés.

Bref, c’est pas mal du tout et ça permet finalement de prendre un peu de recul sur toutes ces heures passées à glander sur G+.

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Bad Piggies est disponible sur iOS et Android

    Bad Piggies est disponible sur iOS et Android

    On en entend parler depuis cet été et Bad Piggies est enfin là ! Le nouveau titre de Rovio vient effectivement de montrer le bout de son nez et il est donc possible d’en profiter sur iOS ou sur Google Android dès à présent. Et attention car, cette fois, il ne sera pas question de nos célèbres oiseaux en colère, en réalité ce nouveau jeu se concentre sur leurs ennemis, à savoir les affreux cochons verts. Incroyable, non ? Certes, d’autant plus que notre objectif ne consistera pas à leur coller des bourre-pifs. Non, en…

  • Google Actualités

    Google va-t-il stopper l’indexation des journaux français ?

    Un projet de loi allemand a récemment fait parler de lui : si le projet passe, Google devra verser des droits aux journalistes et éditeurs de presse dont les articles sont repris dans Google Actualités. Bien évidemment, en France, on aime bien les idées de ce genre et c’est pourquoi l’idée de faire voter le même type de loi ici même a éclos, idée qui est supportée par Aurélie Filippetti, ministre de la culture. On s’en doute, et c’est légitime : Google n’est absolument pas d’accord avec ce genre de projets et face à ces…

  • Gérer ses documents Google Docs depuis Windows avec gExplore

    Gérer ses documents Google Docs depuis Windows avec gExplore

    Il est bien loin le temps où le web était statique. Désormais, avec l’avènement des nouvelles techniques de développement, la frontière entre service web et programme traditionnel se fait de plus en plus mince. L’un des meilleurs exemples, d’ailleurs, c’est ce bon vieux Google Docs qui se pose comme une suite bureautique complète et accessible directement depuis le navigateur. Cool, évidemment, mais tout n’est pas parfait pour autant. Non, car avec la multiplication de sservices web, ce sont également des dizaines et des dizaines d’onglets qui sont ouverts en permanence dans notre navigateur et si…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -