Stephen Curry dit ne pas croire que l’Homme a marché sur la Lune, la NASA lui répond

Stephen Curry est actuellement l’un des meilleurs joueurs de basket au monde. Cependant, dans le podcast « Winging it » du lundi 10 décembre 2018, le meneur des Golden State Warriors a lancé une bien étonnante affirmation. En effet, il s’est tourné vers les autres invités du podcast, des joueurs en NBA comme lui, et leur a demandé : « Est-ce qu’on est déjà allé sur la Lune ? ». Vince Carter, Kent Bazemore et Andre Iguodala ont tous répondu de concert : « Non ».

Ce à quoi Curry a répondu : « Je ne crois pas non plus ».

Ce n’est pas la première fois qu’un joueur de basket met en doute des exploits et découvertes mondialement reconnus.

Kyrie Irving avait, par exemple, affirmé en 2016 que la terre était plate. Mais il s’était ensuite excusé. En ce qui concerne Stephen Curry, il ne croit tout simplement pas que l’Homme ait fait ses premiers pas sur la Lune en 1969 ni en n’importe quelle autre année.

Même si les internautes ne se sont pas privés pour se moquer du joueur, la NASA est intervenue et a tenu à convaincre elle-même le joueur.

La NASA invite le joueur dans un de ses laboratoires lunaires

Le doute de Stephen Curry n’a pas échappé à la NASA si bien que l’agence spatiale américaine a voulu intervenir. Le porte-parole de l’agence, Allard Beutel, a ainsi convié le basketteur à visiter l’un des laboratoires lunaires de l’agence spatiale.

« Nous serions très heureux que Stephen Curry vienne visiter le laboratoire lunaire du Centre spatial Johnson à Houston, peut-être la prochaine fois que les Warriors viendront jouer contre les Rockets » a déclaré Beutel lors d’une interview accordée au New York Times.

La NASA prête à lui fournir toutes les preuves nécessaires

S’étalant sur le scepticisme de Stephen Curry, Allard Beutel a simplement déclaré  qu’il y a beaucoup de preuves que la NASA a amené douze astronautes américains sur la Lune entre 1969 et 1972.

« Nous avons des centaines de kilos de roches lunaires stockées là-bas » explique le porte-parole.

Il détaille en outre qu’au cours de sa visite, Stephen Curry pourra constater de lui-même ce que la NASA a fait il y a 50 ans et les efforts qu’elle déploie « pour y retourner dans les années à venir, mais pour y rester cette fois ».

Cette invitation a été relayée par CNN sur Twitter. La réponse du joueur a été pour le moins brève : Un émoji avec des lunettes de soleil.

Mots-clés luneNASA