Stipple : toutes tes photos au même endroit

Stipple est un chouette service qui devrait rendre de fiers services à pas mal de monde. Car en effet, l’objectif de ce dernier, c’est tout simplement de vous faire gagner du temps en allant chercher toutes les photos que vous avez éparpillées à travers le web pour les rapatrier au sein d’un seul et même service. Alors si vous avez du mal à retrouver vos clichés et si vous en avez marre de trainer systématiquement sur Flickr, Instagram ou même Facebook pour tenter de mettre la main dessus, et bien on peut dire que Stipple est fait pour vous. Rien que pour vous. Totalement pour vous.

Le web s’est considérablement développé ces dernières années et, pour une seule problématique, on trouve ainsi des centaines et des centaines de services. Forcément, pour l’internaute, ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver, d’autant plus que ce dernier a souvent tendance à cumuler les inscriptions et à semer son contenu comme le Petit Poucet ses cailloux. Et si vous en avez marre de devoir fouiner pendant des plombes pour retrouver cette foutue photo du mariage du votre beau-frère, alors Stipple devrait vous intéresser quelque chose de bien.

Stipple : la page d'accueil

La page d’accueil de Stipple est propre, minimaliste et jolie à regarder.

L’inscription

Tout commence par l’habituelle inscription. Et là, bonne surprise, Stipple s’avère plutôt complet. S’il propose aux internautes de se créer un compte en remplissant le formulaire habituel, il leur offre également la possibilité de se connecter en s’appuyant sur un service tiers. Chouette, mais il y a mieux puisque Stipple supporte un bon nombre de services et on pourra ainsi s’appuyer sur son compte Facebook, sur son compte Twitter, sur son compte Flickr, sur son compte Instagram, sur son compte Google ou sur son compte Etsy. Ouf, je vais pouvoir reprendre mon souffle.

Pour se connecter à l’aide de ces services, ce n’est pas compliqué puisqu’il suffira de cliquer sur le bouton adéquat et de donner ensuite toutes les autorisations nécessaires à Stipple. Une fois que c’est fait, ce dernier va nous renvoyer vers notre tableau de bord et nous pourrons donc commencer à importer nos images.

Stipple : l'inscription

Stipple supporte un bon nombre de service pour permettre aux internautes de se connecter plus rapidement.

L’utilisation

Et là encore, on peut dire que Stipple a accordé le plus grand soin à l’ergonomie de son interface puisqu’il nous suffira finalement de suivre les instructions figurant sur la page d’accueil pour commencer à jouer avec le service. Et là, bonne surprise, l’import d’images peut finalement se faire de différentes manières :

  • Par leur adresse / URL.
  • Par l’intermédiaire de notre site ou de notre blog.
  • Par un service dédié comme Facebook, Instagram ou Flickr.
  • Par une boutique en ligne.
  • Par l’uploadeur intégré.

Très complet, n’est-ce pas ? Certes, avec ça, vous devriez avoir de quoi faire, mais notez tout-de-même que Stipple va un peu plus loin que ça encore. Si le service vous permettra d’organiser vos photos (en les taggant), il vous offrira également la possibilité de suivre l’activité de vos amis. Et oui, parce qu’après avoir connecté le service à nos différentes comptes sociaux, nous verrons apparaître une nouvelle barre latérale avec plein de liens destinés à nous permettre de découvrir de nouveaux contenus.

Stipple : le tableau de bord

Les choses sérieuses vont pouvoir commencer, nous voilà effectivement sur le tableau de bord de Stipple.

La conclusion

Au final, Stipple ne se contente pas de rapatrier vos photos puisque le service s’impose également comme un mini réseau social dédié à l’image. En quelques clics, vous pourrez donc découvrir de nouveaux contenus, interagir avec vos amis et vous en mettre ainsi plein les yeux. On appréciera d’ailleurs le système de notifications qui nous permettra de ne pas perdre une miette de l’actualité de nos réseaux, et l’interface particulièrement étudiée du service.

Non, Stipple est vraiment une bonne surprise et je vous invite donc à le tester pour vous en faire une idée par vous-même.

 

Aller sur Stipple

 

Mots-clés pratiquestippleweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.