Stonehenge n’a pas encore livré tous ses secrets

Stonehenge fascine les historiens, les archéologues et les scientifiques depuis plusieurs années maintenant et de nombreuses études ont été menées durant ce dernier siècle. Toutefois, il reste encore de nombreuses questions en suspend, dont une en particulier : à quoi servait le monument. Deux chercheurs britanniques ont une théorie très intéressante.

Stonehenge a donné vie à un nombre incalculables de théories toutes plus surprenantes les unes que les autres. Certains pensent que le monument était un lieu de rencontres pour les druides, d’autres qu’il servait de repère aux soucoupes volantes.

Mystère Stonehenge

Stonehenge n’a pas encore livré tous ses secrets, c’est indéniable.

Toutes les théories ne sont pas aussi fumeuses cependant. Plusieurs chercheurs pensent ainsi que le monument était en réalité un cimetière.

Stonehenge a donné vie à de nombreuses théories

Mike Parker-Pearson a mené de nombreuses fouilles en 2013 avec son équipe et il a alors découvert de nombreux restes humains, des restes incinérés sur une période de 500 ans, entre 3100 et 2600 av. J.-C.

En 1920, William Hawley était aussi tombé sur une cinquantaine de dépouilles en creusant autour de Stonehenge. Mieux, d’autres archéologues ont en plus découvert des structures assez proches enterrées à une vingtaine de kilomètres du site.

Oui mais voilà, Lloyd Matthews et Joan Rankin ne sont pas complètement d’accord avec cette théorie et ils l’ont fait savoir dans une étude relayée la semaine dernière par Ancient Origins.

Ces deux experts ont constitué une équipe et ils se sont ensuite rendus sur place en 2013 pour étudier la structure.

Lloyd Matthews et Joan Rankin pensent que Stonehenge était un gigantesque calendrier solaire et lunaire

Ils ont notamment concentré leurs efforts sur les gravures ornant trois de ses mégalithes ainsi que les 56 fossés disposés autour du monument. Après avoir effectué de nombreuses simulations, ils ont fini par déterminer que Stonehenge était en réalité un gigantesque calendrier solaire et lunaire.

D’après eux, les fossés présents autour de Stonehenge auraient ainsi été utilisés pour décompter les jours de l’année. Fait intéressant, ils se sont aussi rendus compte qu’il suffisait de faire six tours et demi autour du monument pour obtenir le chiffre 365, un chiffre qui correspond bien évidemment au nombre de jours dans l’année.

Quel est l’intérêt d’une telle structure ? Il est simple en réalité. Nos deux experts pensent en effet que le monument était utilisé pour gérer les cultures et développer ainsi l’agriculture sur le territoire.

Il faut tout de même noter que nos deux chercheurs ne se sont pas contentés d’étudier Stonehenge. Non, ils ont aussi réalisé un modèle afin de reconstituer le monument tel qu’il était à ses débuts et avant que le temps n’ait raison de lui.

Alors bien sûr, il ne s’agit que d’une simple théorie et elle doit être prise comme telle, mais il faut avouer que leur point de vue ne manque pas d’intérêt. Si vous voulez en savoir plus, l’étude complète est disponible à cette adresse.

Mots-clés insolitestonehenge