Clicky

Stonehenge : une nouvelle théorie sur ses origines

À quatre kilomètres à l’ouest d’Amesbury, dans le comté du Wiltshire, en Angleterre, se trouve un impressionnant monument mégalithique composé d’un ensemble de structures circulaires concentriques.

Il s’agit de Stonehenge, l’une des structures les plus énigmatiques de notre planète. Les scientifiques pensent que le monument a été érigé entre -2800 et -1100, du Néolithique à l’âge du bronze.

Stonehenge Tunnel

Crédits Pixabay

Toutefois, Stonehenge est loin d’être unique. Des milliers de sites similaires composés de roches gigantesques sont en effet répartis dans toute l’Europe. Et d’après une nouvelle étude, cela pourrait s’expliquer par le fait que ce type de structure était tout simplement à la mode à cette époque. Et le point de départ de cette mode aurait été la France.

Le nord-ouest de la France, origine des mégalithes

La nouvelle étude a été réalisée sur une décennie, et les résultats viennent d’être publiés dans la revue scientifique PNAS qui publie les comptes-rendus de l’Académie américaine des sciences. D’après cette étude, la construction de mégalithes tels que ceux de Stonehenge, vieux de 5 000 ans environ, aurait pu commencer en France il y a 7 000 ans avant de se répandre à travers le continent grâce à des marins préhistoriques.

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe de scientifiques à l’origine de l’étude a échantillonné et daté au radiocarbone plus de 2 000 sites de mégalithes à travers l’Europe, y compris les célèbres alignements de Carnac dans le nord-ouest de la France, qui comptent parmi les plus anciens mégalithes du continent. Des gravures d’animaux marins ont également été découvertes sur les pierres de Carnac, ce qui laisse supposer que la culture antique qui a construit ce site connaissait bien les océans.

De plus, le nord-ouest de la France est la seule région où l’on trouve des mégalithes datant d’environ 5000 ans av. J.C. Ce qui laisse penser qu’une ancienne culture de France est probablement à l’origine de ce style de construction mégalithe.

Cette culture, vraisemblablement marine, aurait ensuite répandu son savoir-faire en Europe à travers ses voyages en mer.

« Nous avons ainsi pu démontrer que les premiers mégalithes étaient originaires du nord-ouest de la France et s’étaient répartis le long des routes maritimes des côtes méditerranéennes et atlantiques en trois phases principales successives », a écrit l’auteur principal de l’étude, Bettina Schulz Paulsson, de l’Université de Göteborg en Suède.

De nouveaux mystères encore soulevés

L’étude ne dit pas que c’est un groupe d’anciens Français qui ont construit Stonehenge à proprement dit, mais plutôt que c’est probablement eux qui ont inspiré la conception du site. Et le fait que l’idée ait été répandue à travers les voyages en mer est corroboré par la présence des mégalithes en général sur les sites côtiers et très rarement à l’intérieur des terres.

Si tout cela est vrai, cela voudrait dire que les compétences des cultures en matière de transport maritime et de navigation au cours de cette période étaient bien plus avancées qu’on le pensait jusqu’ici. Les progrès en matière de navigation en Europe se seraient ainsi effectués environ 2 000 ans plus tôt qu’on le pensait.

Cependant, la découverte de mégalithes encore plus anciens en Europe pourrait remettre en cause cette théorie. Cela laisserait alors supposer que la construction de mégalithes s’est peut être répandue à partir du nord-ouest de la France, mais que des cultures plus anciennes auraient eu l’idée de départ. Il semble que Stonehenge n’ait pas encore livré tous ses secrets !