Street Fighter V : le niveau de la Thaïlande temporairement retiré de la vente en raison de chants islamiques

Capcom a récemment rendu accessibles de nouveaux contenus additionnels pour Street Fighter V sur Steam et le PlayStation Store, avant d’en retirer un en particulier : le niveau de la Thaïlande appelé « Temple Hideout ». En cause : une bande-son inappropriée.

Dans un premier temps, des joueurs pensaient que ce retrait était dû à la présence de chants islamiques dans le thème musical du niveau. Le problème posé alors étant celui de voix difficilement compatibles avec les lieux illustrés, soit un temple bouddhiste.

Il y a quelques jours, l’éditeur de Street Fighter V a apporté une explication officielle à cette disparition, confirmant notamment que le thème musical du niveau susmentionné contenait « des références religieuses non intentionnelles ».

Des chants islamiques dans un temple bouddhiste : la bourde de Capcom sur Street Fighter V

Et Capcom d’ajouter avoir « immédiatement cessé la distribution de ce DLC et, en tant que mesure temporaire, [qu’il] effectuera très prochainement une mise à jour d’urgence de maintenance du serveur afin de supprimer cette piste et de la remplacer par une musique déjà existante d’un autre niveau. »

Le message indiquait également que les acheteurs du niveau dans sa première version pouvaient continuer à l’utiliser, et qu’ils auraient droit à la musique de remplacement au terme de la maintenance. Il était également prévu que le thème original, expurgé de ses chants inappropriés, soit de nouveau inclus à l’avenir. Capcom a conclu son intervention en assurant de sa très grande considération envers toutes les religions et en demandant pardon aux personnes qui auraient mal vécu ce gloubi-boulga islamo-bouddhiste :

« L’équipe de développement et d’opérations de Street Fighter V, ainsi que nous tous à Capcom, n’avons rien que le plus grand respect envers toutes les croyances et religions du monde entier, et nous aimerions sincèrement présenter nos excuses à quiconque s’est senti offensé par ce contenu. »

VG247 rappelle qu’avant Capcom, Nintendo avait également été appelé à remplacer une piste de fond dans The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Les premières versions du jeu incluaient ainsi des prières musulmanes dans l’illustration sonore du Temple du Feu. Une manière pour les compositeurs nippons de prôner le vivre ensemble, après tout.