Suite à son rachat par Apple, Shazam se débarrasse de ses pubs

Officiellement validé par la Commission européenne en début de mois, le rachat de Shazam par Apple laisse désormais les mains libres à la firme de Cupertino pour faire ce qu’elle veut de sa nouvelle application. Première mesure-choc prise par Apple, la suppression pure et simple des publicités sur le service d’identification musicale britannique. Une mesure qui concerne l’ensemble des utilisateurs, qu’ils soient iOS ou Android, et qu’Apple promettait hier de déployer « bientôt ». Après vérification sur un smartphone Android, il semble que ce déploiement soit déjà en cours, et qu’une partie des utilisateurs aient donc dès à présent accès à une version de l’application dénuée de toute annonce publicitaire.

Côté statistiques, on apprend que Shazam a été téléchargé plus d’un milliard de fois à travers le monde depuis son lancement initial sur nos smartphones, il y a près de 10 ans. L’application serait par ailleurs utilisée plus de 20 millions de fois chaque jour, selon les chiffres transmis par Apple dans son communiqué.

Apple, qui a finalement réussi à entériner son rachat de Shazam, vient de supprimer l’ensemble des publicités de son nouveau service. L’identification musicale sans pub est désormais accessible à l’ensemble des utilisateurs de l’application.

Reste maintenant à savoir comment la marque choisira de gérer la présence – obligatoire – de ses concurrents sur son nouveau service, condition sine qua non à son acquisition de Shazam. Pour l’heure les volets « My Shazam » et « Découvrir » de l’application recèlent toujours des liens vers le Google Play et Spotify, mais on imagine que le géant à la pomme cherchera à les rendre moins visibles à l’avenir.

Shazam : un merveilleux objet de promotion pour Apple Music ?

C’était la grande question que se posait la Commission européenne ces derniers mois. L’acquisition de Shazam par Apple (annoncée en décembre dernier pour 400 millions de dollars, et après 5 mois de négociation) avait par conséquent fait l’objet d’une enquête pointilleuse de l’institution, visant à déterminer si Apple utiliserait l’application pour promouvoir de manière déloyale son service de streaming musical au détriment de Spotify, et des autres acteurs du secteur de la musique digitale.

« Au terme d’une analyse approfondie des données musicales de Shazam et de ses données concernant les utilisateurs, nous avons conclu que leur acquisition par Apple ne réduirait pas la concurrence sur le marché de la diffusion numérique de musique en continu », avait finit par préciser la commission dans un rapport publié le 6 septembre. Les feux étaient désormais au vert pour qu’Apple finalise son acquisition en accord avec les autorités européennes, il aura toutefois fallu deux bonnes semaines supplémentaires pour que ce rachat soit définitivement entériné.