Sunday Coffee #24 : ACTA et Anonymous

La guerre est déclarée. En s’attaquant à Megaupload, les autorités américaines ont déclenché un véritable séisme aux répliques multiples et implacables. Un séisme accompagné d’un ouragan nommé ACTA et de deux tornades connues sous le nom de SOPA et de PIPA. Des projets de loi et des traités qui représentent un véritable danger pour nos libertés individuelles et qui ont suscité une fois de plus la colère des Anonymous. C’est un fait, ce début d’année est d’une rare violence et la situation n’est sans doute pas prête de s’arranger. Le combat ne fait même que commencer.

Sunday Coffee #24 : ACTA et Anonymous

Logiciels

Mobilité

Jeux vidéo

Loisirs

Web 2.0

Liens partagés

Qui / que sont réellement les Anonymous ? De nombreuses affirmations contradictoires circulent à leur sujet. Certains les voient comme des enfants qui se cachent derrière leur ordinateur. Pour d’autres personnes, ils symbolisent un cinquième pouvoir naissant. D’autres, encore, estiment qu’ils représentent la voix du peuple et donc, par extension, celle de la démocratie. Détestés, encensés, respectés, adulés, craints, aimés, ils divisent les politiques, les médias et toutes les personnes qui s’intéressent de près ou de loin à la question. Vous l’aurez compris, les Anonymous sont une véritable énigme et c’est finalement très logique puisque leur organisation repose sur la multiplicité. Tout le monde peut être un Anonymous, tout le monde peut devenir un Anonymous et c’est d’ailleurs pour cette raison que le groupe n’a aucune identité réelle. Non, car il est en réalité la somme des identités de toutes les personnalités et de tous les idéaux qui le composent.

Mais en ce qui me concerne, je n’ai finalement qu’un seul constat à faire : si le monde tournait rond, si tout allait bien, si les valeurs démocratiques des fondements même de  notre civilisation étaient bien respectées, alors les Anonymous n’existeraient pas. Pas plus que Wikileaks, la Quadrature du Net ainsi que toutes ces organisations – ou même ces médias – qui se battent pour le respect de nos libertés.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Facebook : les Global Pages font leur entrée, mais uniquement pour les marques

    Facebook : les Global Pages font leur entrée, mais uniquement pour les marques

    En ce moment, ça bosse vraiment dur chez Facebook. Plusieurs mises à jour se sont succédées à un rythme effréné ces dernières semaines et le réseau social vient de frapper de nouveau un grand coup en lançant les Global Pages ! Incroyable ! Comment ? Ah ? Vous ne savez pas ce que c’est ? Forcément, c’est dur de s’extasier dans ce cas… Et bien pour faire simple, on peut simplement dire que ce sont des pages spéciales, uniques, et qui vont permettre aux marques de regrouper à un seul et même endroit toutes leurs…

  • Concours : gagne deux livres dédiés au numérique !

    Concours : gagne deux livres dédiés au numérique !

    Souvenez-vous, le mois dernier, suite à un partenariat avec FYP Editions, je vous ai proposé de gagner deux livres dédiés au numérique et touchant ainsi à pas mal de sujets très différents mais néanmoins capitaux pour tous ceux qui bossent dans ce domaine. Et bien c’est avec la plus grande joie que je vous annonce que nous allons remettre ça avec un nouveau concours qui vous permettra une fois de plus de gagner deux livres dédiés au numérique sur une sélection de quatre ouvrages. Comme dirait l’autre, 100 % des gagnants ont tenté leur chance…

  • Spotify : la rentabilité, ce n'est pas encore ça

    Spotify : la rentabilité, ce n’est pas encore ça

    Spotify est un service fantastique, il tourne presque en permanence chez moi et sans doute aussi chez beaucoup d’entre vous, mais tout n’est pas parfait pour autant. Et parmi ses principaux défauts, il y a évidemment la question de sa pérennité. Une question particulièrement épineuse, surtout si l’on se penche sur les derniers chiffres publiés sur la petite société suédoise. Car en effet, les amis, Spotify risque finalement d’avoir beaucoup de mal à atteindre le seuil de rentabilité. Preuve en est, en 2011, ses pertes s’élèveraient à 59 millions de dollars, une augmentation conséquente et…


  • http://01photo.net Thierry

    merci pour le lien vers roget.biz

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -