Super Mario Run : un modèle économique peu fructueux dont Nintendo s’accommode

Si le président de Nintendo Tatsumi Kimishima reconnaît que le modèle économique retenu pour Super Mario Run n’a pas délivré des résultats à la hauteur des attentes de la firme au champignon, il n’est toutefois pas question d’en changer pour s’assurer possiblement plus de revenus.

En d’autres termes, Nintendo ne souhaite pas faire de son « runner » un freemium, soit un titre où l’intégralité du contenu serait potentiellement accessible gratuitement, mais où certaines fonctionnalités demanderaient de passer à la caisse, un peu comme ce que propose l’un des autres titres de l’offre mobile de Nintendo, Fire Emblem Heroes.

Super Mario Run

Super Mario Run sortira bientôt sur Android !

Fire Emblem Heroes intègre ainsi un système de micropaiements fonctionnant à la manière de ce que l’on connaît au Japon sous le nom de gashapon. Soit des machines qui, contre une certaine somme d’argent, offrent des jouets aléatoires dans une gamme donnée. Dans le cas de Fire Emblem Heroes, les joueurs peuvent faire l’acquisition de personnages sans connaître leur identité au départ.

Nintendo : Fire Emblem Heroes, un « cas à part » à ne pas décliner

Et si le modèle économique de Fire Emblem Heroes semble lui réussir, comme rapporté par le Nikkei Asian Review, Nintendo n’entend toutefois pas pour autant le reprendre pour sa production mobile. Son président considère ainsi que « Fire Emblem Heroes est un cas à part », ajoutant qu’au sein du géant nippon, « nous préférons honnêtement le modèle de Super Mario Run ».

Un Super Mario Run qui, en février dernier, totalisait officiellement 78 millions de téléchargements gratuits pour « seulement » 4 millions de transformations vers la version complète. Un contraste qui ne semble donc pas tant inquiéter que cela Tatsumi Kimishima, possiblement conscient des faiblesses intrinsèques de son premier « vrai » jeu sur téléphones portables et tablettes.

En attendant de voir si les utilisateurs de périphériques Android se montreront plus généreux, il apparaît presque acquis que le prochain titre de Nintendo pour ce marché, un Animal Crossing, se découvrira d’une façon semblable à celle de Super Mario Run. On peut par exemple imaginer une journée se répétant à l’infini tant que le joueur n’aura pas donné sa pièce à la marmotte.