Superchargeur : la troisième génération présentée par Tesla

Tesla vient de révéler sa station électrique nouvelle génération, au cours d’un évènement spécialement organisé pour ses clients qui s’est tenu au siège de la compagnie à Fremont (Californie, USA).

Ce nouveau « Superchargeur V3« , dédié à la recharge de son parc automobile, viendra donc améliorer l’offre du constructeur en matière de bornes électriques.

Superchargeur : la troisième génération présentée par Tesla

Crédits pixabay.com

Pour le moment, la première station superchargeur V3, installée à Fremont, sera accessible à un petit groupe de clients de la marque, membres du programme d’accès anticipé. Ils auront ainsi le privilège de tester l’efficacité de la nouvelle station de charge avec la version la plus récente du logiciel d’accompagnement.

Pour plus de puissance et une recharge plus performante

Les chargeurs V2 du réseau de distribution de Tesla peuvent fournir une puissance maximale de 150 kW, mais c’est plafonné à 120 kW en conditions d’utilisation réelles.

Le Superchargeur V3, c’est autre chose. Il sera en effet capable de délivrer jusqu’à 250 kW de puissance, ce qui équivaut à 75 km d’autonomie en 5 mn de charge pour une Tesla Model  3. Comparé aux bornes du réseau Electrify America de Volkswagen qui sont capables de fournir une puissance de 350 kW, Tesla a encore une marge d’amélioration à travailler, ceci dit.

Tesla a également annoncé une autre amélioration censée optimiser la recharge de ses véhicules électriques. Une fonction dite de « préchauffage de la batterie » sera mise en place, visant à conditionner l’accumulateur afin qu’il soit à une température optimale pour la charge, quand le véhicule se met en route pour rejoindre une station de recharge. Cette fonctionnalité permettrait de réduire le temps moyen de charge de 25%.

Les autres Superchargeurs V3 arriveront en avril

Outre la première borne V3 disponible à Fremont pour des clients triés sur le volet, les autres utilisateurs de véhicules Tesla pourront bénéficier des nouvelles installations de recharge à compter du deuxième trimestre 2019 pour les États-Unis, et un peu plus tard, à partir d’octobre pour l’Europe et les marchés d’Asie-Pacifique.

Dans tous les cas, ce seront les Model 3 qui tireront plus de bénéfice de ces nouvelles installations du fait de la composition chimique améliorée de leurs batteries. Les modèles S et X devront se contenter d’une pointe de charge à 120 kW pour l’instant, en attendant des mises à jour du logiciel prévues par Tesla dans les prochains mois visant à l’augmenter.

Le constructeur a annoncé par ailleurs qu’une mise à jour sera effectuée pour son parc de bornes V2 afin qu’ils soient capables de fournir 145 kW en pointe de charge. Un changement qui devrait également arriver dans les prochaines semaines.

Mots-clés tesla