Supprimer définitivement ses fichiers sur Windows, Mac OS et Linux

On l’oublie souvent mais il ne suffit pas de supprimer des fichiers et de vider sa corbeille pour les détruire définitivement. Non et avec quelques outils de récupération spécialisés, il est ainsi possible de retrouver la trace de tout ce que l’utilisateur pensait avoir supprimé. Autant dire que c’est plutôt gênant, notamment pour ceux qui travaillent avec des données sensibles ou qui ont parfois tendance à télécharger des oeuvres audiovisuelles protégées par les droits d’auteur. Mais bien heureusement, il existe des solutions qui vont vous permettre de corriger le tir et nous allons justement voir comment supprimer définitivement des fichiers sur Windows, Mac OS et Linux.

Supprimer définitivement ses fichiers sur Windows, Mac OS et Linux

Pourquoi les fichiers ne sont jamais vraiment supprimés

Pour commencer, on va prendre le temps d’expliquer pourquoi vos fichiers ne sont jamais supprimés de votre ordinateur, y compris lorsque vous videz cette satanée corbeille. En réalité, ce qu’il faut savoir, c’est que lorsqu’on supprime un fichier, il ne s’agit pas d’une suppression physique. Le fautif disparaît effectivement du système d’exploitation mais ce dernier reste en réalité présent sur le disque dur jusqu’à ce qu’il soit remplacé par un autre élément ou, si vous préférez, jusqu’à ce que les clusters qui le stockaient soient réécrits.

Idéalement, pour bien supprimer un fichier, il faudrait procéder par de multiples écrasements. Et justement, il existe des solutions et des outils pour mener à bien cette opération, des outils dont nous allons parler tout au long de cet article.

Supprimer définitivement des fichiers sur Windows

Intéressons-nous donc au cas Windows. On trouve bien évidemment de nombreuses applications proposant ce type de fonctionnalités, des applications souvent payantes, mais il est également possible de mettre la main sur pas mal de freewares offrant ce type de fonctionnalités :

  • Raztable : Un outil plutôt efficace puisqu’il détruit des fichiers en écrivant des données aléatoires à la place qu’ils occupaient. Notez en outre que cet utilitaire propose plusieurs modes d’écrasement.
  • Zer0 : Encore un utilitaire très puissant et qui s’avère en plus très simple d’utilisation puisqu’il suffit de glisser et de déposer les fichiers à supprimer dans la fenêtre dédiée à cet effet.
  • Prevent Restore : Un très bon outil pour les néophytes puisqu’il propose un assistant complet qui leur permettra de rendre irrécupérables tous les fichiers de leur choix. Notez d’ailleurs que son éditeur propose beaucoup d’autres applications du même style.
  • Piratrax : Outil très complet qui va vous permettre de supprimer définitivement tous les fichiers supprimés depuis l’achat de votre ordinateur.
  • Heidi Eraser : Encore un très bon logiciel. Notez d’ailleurs que ce dernier est compatible avec presque toutes les versions de Windows et qu’il est particulièrement apprécié des utilisateurs.

Notez tout de même que la liste précédente n’est pas exhaustive – loin de là même – alors n’hésitez surtout pas à proposer vos propres solutions dans les commentaires qui suivent cet article.

Supprimer définitivement des fichiers sur Mac OS

Pour Mac OS, c’est un peu plus simple puisque le système intègre nativement une fonctionnalité permettant de supprimer définitivement des fichiers. Il suffit en effet de glisser ces derniers dans votre corbeille puis d’ouvrir le Finder et de sélectionner l’option « Vider la corbeille en mode sécurisé » dans le menu « Finder ». Si vous sélectionnez cette option, alors votre système va réécrire automatiquement à l’emplacement de tous les fichiers qui étaient contenus dans la corbeille. Après ça, et bien vous pouvez lancer l’utilitaire de disque et sélectionner l’option « Effacer l’espace libre ».

Mais si cela ne vous suffit pas, vous pouvez également télécharger et installer Onyx. Ainsi, dans l’onglet « Utilitaires », vous trouverez un outil nommé « Effacement sécurisé » après avoir cliqué sur le bouton « Corbeille ». Après avoir cliqué sur le bouton « Exécuter », chaque élément contenu dans la corbeille sera réécrit trois fois. Cela peut prendre pas mal de temps mais c’est relativement efficace.

En revanche, pensez bien à faire le ménage sur votre Time Machine après. Attention aussi aux sauvegardes automatisées.

Supprimer définitivement des fichiers sur Linux

Là, je préfère vous le dire tout de suite, c’est nettement moins mon domaine. Toutefois, après m’être entretenu avec quelques linuxiens (ils sont gentils, il ne faut pas croire ce qu’on raconte) et après avoir fait également quelques recherches, il semblerait que l’un des meilleurs outils du genre soit Shred. Une fois cet outil installé sur votre distribution préférée, il vous suffira ainsi d’ouvrir votre terminal et de balancer une simple ligne de commande pour effacer définitivement n’importe quel fichier. L’intérêt de la chose, c’est que vous avez même la possibilité de choisir le nombre d’écrasements. Exemple :

shred -n 35 -z -u NomFichier

Si vous saisissez cette commande, alors le fichier « X » sera écrasé 35 fois. Comble de bonheur, les allergiques au terminal pourront également intégré Shred à Nautilus. Pour se faire, il suffira de suivre les instructions de ce très bon article publié chez Ubuntu-fr. En outre, vous pouvez également opter pour un autre utilitaire fonctionnant exactement sur le même principe mais dédié cette fois aux dossiers : Wipe.

Et après ?

Aucune solution n’est fiable à 100 % et il faut également savoir qu’il existe des outils professionnels permettant de récupérer des données écrasées plusieurs fois. Quoi qu’il en soit, sachez qu’il est également possible de protéger plus efficacement ses fichiers en les stockant sur des partitions ou dans des fichiers cryptés. Et si vous souhaitez mettre en place une solution de ce type, vous pouvez vous tourner vers TrueCrypt qui a déjà fait l’objet d’un tutoriel complet et disponible à cette adresse.

Crédits Photo

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.