Sur Instagram, il existe un compte consacré aux vulves des femmes

Instagram attire de nombreux artistes et l’une d’entre elles a eu l’idée de profiter de la popularité de la plateforme pour offrir à ses utilisateurs un autre regard sur la vulve.

Ce n’est pas une révélation, le sexe féminin est au cœur de nombreux tabous sociétaux ou religieux, des tabous cultivés depuis plusieurs siècles par nos sociétés patriarcales. Preuve en est, il aura fallu attendre la rentrée 2017 pour que le clitoris soit enfin représenté dans un manuel scolaire consacré aux sciences de la vie et de la Terre.

Vulva Gallery

Aucun livre ne l’avait fait avant lui, et ce en dépit du fait que l’anatomie du clitoris est connue depuis le XVIe siècle et plus précisément depuis les travaux menés par l’anatomiste italien Realdo Colombo.

Le clitoris, l’éternel mal-aimé

Comme le rappelle Jean-Claude Piquart dans un de ses livres, le clitoris a décroché ses lettres de noblesse le siècle suivant lorsque le plaisir féminin a été considéré comme un facteur de fertilité. Tout a cependant changé au XVIIIe siècle lorsque la masturbation féminine a été prohibée.

Les années suivantes n’ont pas été plus tendres avec l’organe puisque le clitoris a disparu du dictionnaire au début des années 30. Pire, trente ans plus tard, Freud s’en est vivement pris à lui en l’accusant d’être le fruit d’une névrose obsessionnelle. Il aura finalement fallu attendre la première dissection validée, une dissection menée en 1998 par l’équipe du docteur Helen O’Connell pour que le clitoris retrouve son statut.

Hilde Atalanta, une peintre et illustratrice néerlandaise, s’intéresse au sexe féminin depuis plusieurs années et elle a lancé en 2016 une nouvelle expérience prenant la forme d’un compte Instagram consacré à la diversité de la vulve. L’idée est relativement simple et l’artiste invite ainsi les femmes à lui envoyer des photos de leur vulve.

Un compte Instagram consacré à la diversité du sexe féminin

Ces photos ne sont bien entendu pas publiées telles quelles et l’illustratrice s’en inspire ainsi pour réaliser des dessins uniques, des dessins partagés ensuite sur le compte aux côtés d’un court récit signé de la main de la personne concernée.

La Vulva Gallery, c’est le nom de ce compte, a rencontré un franc succès depuis son ouverture et il compte ainsi un peu plus de 180 000 abonnés. Hilde a ouvert en parallèle une boutique dans laquelle elle vend certaines de ses œuvres, une boutique accessible à cette adresse.