Sur Mars, il existe de mystérieux nuages formés par la fumée des météorites

Les scientifiques ont identifié un type particulier de nuage sur Mars qui avait été jusque là omis dans les modèles climatiques antérieurs de la planète rouge. Le nuage en question est créé à partir des débris de météores qui se consument dans l’atmosphère de la planète.

La « fumée météorique » de Mars (comme l’appellent les scientifiques) a été décrite dans un article publié récemment dans Nature Geoscience.

Mars

Un nuage martien fait de fumée de météorites

L’article explique que la fumée météorique stimule la formation de nuages ​​à des altitudes comprises entre 30 et 60 kilomètres. Pourtant elle avait été jusque là omise dans les études menées par les scientifiques sur le climat martien.

« Jusqu’à présent, la fumée météorique a été négligée dans les études de modèles de formation de nuages ​​de glace d’eau martiens », ont déclaré les auteurs de l’étude, dirigée par Victoria Hartwick, une étudiante diplômée de l’Université du Colorado à Boulder. « Nous concluons que les simulations atmosphériques de Mars qui négligent la fumée météorique ne reproduisent pas la distribution spatiale observée des nuages ​​de glace d’eau. »

Ces nuages ​​spéciaux se forment par temps relativement froid, par exemple pendant la nuit martienne, lorsque de la vapeur de glace d’eau peut se former autour des grains de poussière interplanétaires qui atteignent la moyenne atmosphère de Mars. On retrouve également ce type de processus de formation de nuages sur Terre, lorsque de la poussière de météorite tombe dans le ciel de notre planète.

Des nuages qui nous en apprennent davantage sur Mars

En utilisant les données de l’orbiteur Mars Atmosphere and Volatile Evolution (MAVEN) de la NASA, l’équipe a pu montrer qu’environ trois ou quatre tonnes de poussière étrangère (venue de l’espace) envahissaient chaque jour l’atmosphère de Mars (il s’agit ici de jour martien, environ 3% plus long qu’un jour terrestre). Seule une fraction de ce matériau interplanétaire parvient à atteindre des altitudes plus basses, mais cela suffit amplement pour favoriser la formation de nuages.

La nouvelle recherche explique non seulement comment ces énigmatiques nuages ​​se forment sur Mars, mais elle suggère également que les météores pourraient jouer un rôle plus important dans le climat martien qu’on ne le pensait jusqu’ici. Par exemple, la fumée météorique pourrait aider à expliquer la formation de nuages ​​pendant les premières années de Mars, lorsque la planète était plus chaude, plus humide et éventuellement propice à la vie.

Mots-clés mars