Sur PS4, Yakuza 3 continuera de distribuer des pains, mais pas complets

Alors que la ressortie de Yakuza 3 sur PS4 était a priori une bonne nouvelle en raison d’une restauration du contenu initialement supprimé pour le public occidental PS3, il apparaît que cette remastérisation s’adaptera à son temps. Et par conséquent, qu’elle sera remod… oui, charcutée elle aussi, mais pour tout le monde cette fois.

Dévoilées il y a quelques mois, les remastérisations PS4 des trois Yakuza canoniques de la PS3 annonçaient de belles choses pour les joueurs américains et européens. Des cibles qui ont ainsi accueilli les derniers épisodes en date sur leurs territoires respectifs (dont les remakes de Yakuza 1 & 2), avec d’honnêtes performances commerciales à la clé.

La suite logique voudrait donc que les ressorties de Yakuza 3, 4 et 5 soient également prévues en Occident. Ce qui pourrait non seulement permettre à ce public de découvrir un contenu supprimé, dans le cas de Yakuza 3, pour cause d’impératifs de temps, mais également d’avoir droit à un Yakuza 5 en boîte.

Ryû ga Gotoku 3 ressort sur PS4, et ça commence dès la jaquette

Ce qui va suivre ne traduit qu’une seule bonne nouvelle à espérer, celle d’une sortie occidentale envisagée. Yakuza 3 PS4 est sorti le 9 août dernier au Japon sous son nom original Ryû ga Gotoku 3. Et les possesseurs de cette version ont pu se rendre compte qu’un certain nombre d’éléments avaient été modifiés, voire retirés.

En mai dernier, comme rappelé par le compte YouTube Censored Gaming, le producteur du jeu Daisuke Sato avait pourtant annoncé quelques changements à attendre. Des contrats n’ayant pas été renouvelés pour certaines doublures vocales ou acteurs scéniques, ou encore des modifications d’ordre moral pour s’adapter à la réalité d’aujourd’hui. On ignorait encore de quoi il allait précisément être question.

Ça débute par la jaquette même du jeu, qui, à l’instar de l’affiche SCNF et RATP de M. Hulot, montre ainsi désormais un Kazuma Kiryu sans sa clope au bec. Quant aux acteurs n’ayant pas été renouvelés ici, ce sont plus précisément des actrices qui officiaient dans le jeu en tant qu’hôtesses. Ensuite, toute une série de missions annexes (présentes dans les versions occidentales PS3) ont été purement et simplement supprimées. Elles faisaient intervenir un travesti à qui Kazuma Kiryu tentait d’échapper, et la manière dont celui-ci désignait son poursuivant (« it » au lieu de « he » ou « she ») pouvait apparaître offensante.

Un emblème de clan a de même été modifié de manière à ne plus rappeler le drapeau japon impérial, qui aurait là aussi pu être perçu comme une forme de provocation par d’autres pays asiatiques. Rappelons au passage que Yakuza 3 est ici localisé en chinois et en coréen pour la première fois. Enfin, et même si cette liste ne se veut pas forcément exhaustive, on notera la suppression d’un mini-jeu questionnant le joueur sur l’histoire et la culture du Japon. Possiblement car la traduction de cette partie aurait demandé des moyens bien trop conséquents pour SEGA, qui aurait ainsi choisi de ne pas supprimer davantage de contenu pour l’étranger en ne le faisant tout simplement pas réapparaître au Japon. Il fallait y penser, non ?

Mots-clés ps4yakuza