Sur Twitter, il existe un compte consacré aux monstres marins russes

On entend souvent dire que nous en savons beaucoup moins sur l’océan sur Terre que sur la surface de Mars. Car bien que nous ayons une vague idée de sa structure globale, nous n’avons encore exploré que moins de 0,05% de nos océans. Imaginez que nous découvrons une planète extraterrestre (de la taille de la terre) qui regorge de vie, et que nous ayons seulement exploré une zone de la taille de l’île australienne de Tasmanie – c’est de cela qu’il s’agit lorsqu’on parle de l’océan.

Mais les choses pourraient vite changer, car grâce à cet incroyable plongeur de haute mer et adepte de Twitter, nous avons enfin un aperçu de ce qui se trouve vraiment tout au fond de nos océans.

Monstre marin

De véritables montres marins jusque là méconnus

Roman Fedortsov est un pêcheur de haute mer basé dans la ville portuaire de Mourmansk en Russie, qui surplombe la mer de Barents – une mer relativement peu profonde qui débouche dans l’océan Arctique. En pêchant dans toute la région côtière de l’océan Arctique, tout au long de la côte du Maroc, Fedortsov utilise les médias sociaux pour partager des images de créatures sous-marines étranges qui se promènent dans ses filets.

Vous avez peut-être déjà vu des images de poissons-lophiiformes, mais c’est une toute autre histoire d’en voir un en gros plan, dans la paume de quelqu’un.

Des espèces généralement rouge ou noir, pour cause…

Les créatures remontées par Fedortsov vivent dans la « zone crépusculaire » de l’océan – autrement connue sous le nom de zone Mésopélagique – qui s’étend d’une profondeur de 200 à 1 000 mètres sous la surface. En dessous de la zone Mésopélagique se trouve la zone Bathypélagique, qui s’étend de 1 000 à 4 000 mètres de profondeur, zone à partir de laquelle il n’y a plus aucun rayon de soleil.

Cela signifie que ces créatures (de couleur noire pour la plupart) sont confrontées aux plus infimes indices de pénétration de la lumière. Et parce que le noir absorbe toutes les longueurs d’onde de la lumière, sans en refléter aucune, ils sont totalement invisibles dans leur habitat naturel. Cela vaut également pour les créatures des profondeurs de couleur rouge, comme l’explique la NOAA (National Ocean and Atmospheric Administration) des États-Unis :

« Les animaux noirs absorbent toutes les couleurs de la lumière disponible, et les animaux rouges apparaissent noirs aussi : il n’y a pas de lumière rouge à refléter et leurs corps absorbent toutes les autres longueurs d’onde de lumière disponibles, donc les animaux rouges et noirs prédominent [dans ses fonds marins]. »

 

Mots-clés insolitetwitter