Clicky

Sur YouTube, les diamants cachent – parfois – des femmes en petite tenue

YouTube applique une politique stricte en matière de nudité, d’érotisme et de pornographie, mais certains ont trouvé une astuce pour contourner les systèmes d’analyse mis en place. Comment ? En cachant des vidéos suggestives dans des séquences censées traiter de diamants, de bijoux et de pierres précieuses.

YouTube compte à l’heure actuelle un peu plus de deux milliards d’utilisateurs actifs à travers le monde et la plateforme est même devenue, au fil des années, un point d’entrée vers le web.

YouTube Diamants

Pour protéger ses utilisateurs, l’entreprise a donc mis en place une charte d’utilisation reposant sur un ensemble de règles précises.

YouTube abusé par certains de ses utilisateurs

Dans ses conditions d’utilisation, des conditions librement consultables sur cette page, le service indique ainsi que les utilisateurs n’ont absolument pas le droit de publier des contenus à caractère érotique ou pornographique.

L’entreprise interdit également le contenu visuel ou choquant, mais également tout ce qui touche aux escroqueries et aux pratiques trompeuses.

Si un utilisateur déroge à l’une de ces règles, alors il s’expose à des sanctions pouvant aller de la simple démonétisation pour les contenus enfreignant le droit d’auteur, par exemple, à des poursuites pour les cas les plus graves et les plus répréhensibles.

The Verge a cependant fait une étrange découverte en écumant le catalogue du service. En lançant une recherche consacrée aux diamants, un rédacteur du site a eu la surprise de se retrouver face à une séquence érotico-sexuelle filmée en pleine mer sur un yacht difficile à identifier.

La séquence en question se trouve à cette adresse. En lançant la vidéo, l’utilisateur se retrouve face à ce qui ressemble à une succession de publicités pour les diamants et les assurances.

Quand les diamants laissent leur place aux bikinis

Le contenu change cependant drastiquement au bout de la troisième minute et ces barbantes publicités laissent alors place à une scène tournée à bord d’un yacht flanqué du drapeau du Royaume-Uni.

Après avoir brièvement fait le tour du navire, l’auteur de la vidéo vient se placer au niveau du poste de pilotage et il laisse alors brusquement la place à une jeune fille vêtue d’un maillot de bain bien trop étroit pour elle.

La séquence continue ensuite pendant près de trois heures, avec différentes scènes présentant la même demoiselle dans différentes positions, avec des plans très suggestifs s’attardant sur sa poitrine, son postérieur, ses jambes ou même son entrecuisse.

La vidéo n’a rien de pornographique, bien sûr, mais les scènes présentées sont tout de même très épicées et elles n’ont pas franchement grand-chose à voir avec les diamants ou les assurances.

En poussant plus loin ses investigations, The Verge a trouvé des dizaines d’autres vidéos du même genre, des vidéos démarrant avec une publicité pour les diamants ou les assurances et finissant avec des scènes très suggestives se focalisant – à chaque fois – sur des femmes en petite tenue.

YouTube, de son côté, a commencé à supprimer certaines de ces vidéos, mais ces dernières restent encore très présentes sur la plateforme et une simple recherche suffit ainsi à en trouver des dizaines.

En revanche, les vidéos supprimées ne l’ont vraisemblablement pas été pour leur côté suggestif, mais plutôt pour spam. C’est en tout cas la raison invoquée sur une de ces vidéos.

Mots-clés webyoutube

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.