Surfer sans restriction avec Zapyo

Si vous en avez marre des restrictions géographiques mises en place par certains sites pour restreindre l’accès à leurs contenus, alors Zapyo devrait retenir votre attention. Et pour cause car il va vous permettre de contourner le problème en vous localisant à l’étranger. Le meilleur reste à venir car vous n’aurez même pas besoin de sortir la carte bleue pour profiter de ses services.

La boite possède effectivement une dizaine de serveurs répartis dans différents pays comme les Etats-Unis, l’Italie, l’Espagne, le Canada ou même l’Australie.

Zapyo

Zapyo va vous permettre de passer outre les restrictions géographiques mises en place par certains sites.

Si l’internaute souhaite accéder au catalogue américain de Netflix, par exemple, il n’aura qu’à sélectionner le bon serveur dans la liste et Zapyo se chargera de faire la transition. C’est à la fois simple et très intuitif.

Il suffit d’un clic pour changer de nationalité !

Pour profiter du service, vous allez devoir commencer par vous créer un compte en vous rendant sur le site, à cette adresse : zapyo.com/#login. C’est assez contraignant, je vous l’accorde, mais cette étape est obligatoire.

Lorsque ce sera fait, vous devrez télécharger l’extension pour votre navigateur de prédilection. Zapyo a la bonne idée d’être disponible sur la plupart des butineurs et vous pourrez en profiter sur Chrome, Firefox, Opera, Safari ou même Internet Explorer. L’éditeur n’a encore rien prévu pour Edge.

Après, il faudra ouvrir un nouvel onglet et vous rendre sur le site qui pose problème. Là, il suffira de cliquer sur le bouton présent dans la barre d’outils de votre navigateur préféré et de choisir le pays de votre choix dans la liste.

La page se rafraichira et vous devriez être en mesure d’accéder à votre contenu. Si ça ne fonctionne pas, il faudra renouveler l’essai une fois de plus.

Zapyo se pose donc comme une alternative à Hola, la fameuse extension que tout le monde connaît déjà. Comme lui, l’outil est totalement gratuit et vous n’aurez donc rien à débourser pour en profiter.

Bon après, vous connaissez la chanson : « Si c’est gratuit, alors c’est vous le produit ». Et le problème, justement, c’est que personne ne connait le modèle économique de la boite. Il sera d’ailleurs préférable de bien garder cette idée en tête avant de se lancer.

Via