T-Mobile et Nokia ont signé la plus importante transaction 5G au monde

T-Mobile et Nokia ont signé un accord d’une valeur de 3,5 milliards de dollars. Les termes de l’accord disposent que Nokia fournira à T-Mobile une gamme de logiciels, de matériels et de services 5G qui permettront à cette dernière de fournir les premiers services 5G. Les deux entreprises ont conclu cette importante transaction le 30 juillet 2018.

Elle pose également les bases d’un nouveau cycle de mise à niveau sans fil.

L’entreprise américaine T-Mobile a fusionné en avril 2018 avec Sprint pour pouvoir concurrencer les géants américains des télécommunications AT&T et Verizon. De plus, la valeur de cet accord est également salvatrice pour l’entreprise finlandaise Nokia qui doit faire face au pessimisme des investisseurs sur ses contrats 5G.

D’autant plus que les réseaux 4G existants de Nokia subissent actuellement une baisse au niveau de la demande. Nokia compte sur cet accord pour améliorer sa rentabilité pour cette année 2018.

T-Mobile mise beaucoup sur les réseaux 5G

Si T-Mobile investit autant dans les réseaux 5G, c’est parce que ces derniers promettent d’offrir des vitesses de connexion plus rapides aux utilisateurs de téléphones mobiles. Les réseaux 5G permettent également de rendre les réseaux plus fiables et plus réactifs pour le développement de nouveaux logiciels informatiques, notamment, dans le perfectionnement des intelligences artificielles, logiciels de pilotage automatique, surveillance médicale et autres utilisations professionnelles.

Nokia fournira également à T-Mobile une large couverture sur un spectre de 600 mégahertz avec une capacité à très haut débit sur des ondes de 28 gigahertz. De plus, T-Mobile aura accès à la plateforme radio AirScale de Nokia ainsi qu’à des logiciels et des services informatiques connectés au cloud.

Hésitation à se lancer dans le 5G

Toutefois, de nombreux opérateurs en télécommunication à travers le monde sont réticents à s’engager dans la technologie 5G. C’est en partie à cause du manque de moyens financiers, mais surtout à cause du fait que la majorité d’entre eux pensent que cette technologie ne fait qu’améliorer les fonctionnalités existantes sans apporter rien de très nouveau.

Actuellement, le secteur des équipements réseaux est dominé par trois grandes entreprises dont le chinois Huawei, le suédois Ericsson et Nokia. Cependant, ce secteur a connu plusieurs difficultés de croissance depuis que les équipements mobiles 4G ont atteint leur apogée en 2015.