T411 : Google vous propose des alternatives

Google est une nouvelle fois victime de son algorithme. La version américaine du site affiche en effet une sélection des sites torrents les plus populaires du moment lorsque les internautes saisissent certaines requêtes bien précises. Les anciens utilisateurs de T411 ont donc l’embarras du choix.

Google mène depuis plusieurs années maintenant une lutte active contre le piratage, n’hésitant pas à supprimer chaque année des milliers de liens de son index.

Google Maps Pirates

En tout et d’après son dernier rapport, le géant américain aurait supprimé un peu plus de deux milliards et demi de liens, affectant du même coup plus d’un million de sites spécialisés.

Google lutte depuis plusieurs années contre le piratage

Google n’est cependant pas à un paradoxe près et c’est précisément ce que prouve cette histoire. Depuis quelques heures, la version américaine du moteur de recherche de la firme met effectivement en avant les meilleurs sites de torrent dans ses résultats de recherche pour certaines requêtes comme « torrents sites » ou encore « best torrent site ».

Pour ne rien arranger, cette sélection n’est pas directement intégrée aux résultats des recherches du moteur et elle est ainsi mise en avant dans un carrousel similaire à celui utilisé pour les pages AMP ou encore pour les articles publiés dans Google Actualités.

Le plus beau reste à venir, car cette sélection se compose de plusieurs sites faisant l’objet de poursuites, des sites comme The Pirate Bay, IsoHunt, 1337x, Rarbg, Demonoid ou même Torrent Project.

Google aurait-il brusquement décidé de faire dans le piratage.

Ce serait très étonnant, bien entendu. En réalité, la firme est surtout victime de ses propres algorithmes.

Victime de ses propres algorithmes

Contrairement aux hommes, les programmes informatiques n’ont absolument aucune conscience du bien ou du mal, du moral ou de l’immoral, du légal ou de l’illégal. Dans ce contexte, il n’est guère surprenant de voir apparaître une telle sélection dans les résultats du moteur de recherche.

Ceci étant, les maisons de disque et les studios ne risquent pas de voir les choses de la même manière. D’autant que le problème ne se limite visiblement pas aux sites de torrent.

En réalité, le problème se pose aussi pour les recherches portant sur les sites de streaming. Si Netflix ou Hulu vont bien partie de la sélection faite par les algorithmes du moteur de recherche, cette dernière laisse aussi apparaître d’autres plateformes moins légales comme Putlocker ou même Alluc.

Google a cependant réagi rapidement et la firme a ainsi annoncé être en train de travailler sur une mise à jour afin de résoudre le problème.

Du coup, si vous ne savez plus vers quel tracker vous tourner depuis la disparition de T411, il n’est pas nécessaire de fouiner sur les forums underground. Il suffit de poser la question à Google.

oups

Mots-clés googletorrentsweb