Clicky

T411 s’est trouvé un fils spirituel

T411 a fermé ses portes le mois dernier, laissant orphelins des millions de seeders. L’annonce a fait l’effet d’un véritable électrochoc dans le petit milieu du warez, bien entendu, mais tout n’est pas encore perdu pour les pirates. La relève est en effet là et le service vient même de se trouver un nouvel héritier en la personne de YGGTorrent.

Si ce nom n’évoque rien en vous, c’est tout à fait normal, car le compte Twitter de ce nouveau site est apparu sur la toile quelques heures à peine après la fermeture forcée de T411.

T411

Il a cependant fallu attendre une semaine avant que le site n’ouvre ses portes et ne commence à faire parler de lui.

YGGTorrent, le fils spirituel autoproclamé de T411

Depuis, le site a réussi à fédérer une véritable petite communauté autour de son service. Si l’on en croit les chiffres indiqués sur ses profils sociaux, alors il compterait un peu plus de dix mille membres.

Bien sûr, pour le moment, le catalogue d’YGGTorrent est loin d’égaler celui de T411 avant sa fermeture, mais les administrateurs du site ne comptent visiblement pas se limiter à certains types de contenu en particulier.

Ils proposent en effet des dizaines de références réparties en plusieurs catégories différentes. Si les films, les séries et la musique répondent inévitablement à l’appel, le service propose aussi des documentaires, des concerts, des séries d’animation, des vidéos-clips, des podcasts, des karaokés, des vidéos de formation, des logiciels, des jeux vidéo, des livres numériques et même des émulateurs et des ROMS.

Mieux, certaines de ces rubriques semblent plutôt bien achalandées. C’est notamment le cas de celle dévolue aux films. Elle contient en effet plus de 2 700 torrents. Même chose du côté de la musique.

Un catalogue très éclectique

Les applications sont moins nombreuses, avec seulement 406 torrents référencés pour le moment. Les jeux s’en sortent à peine mieux avec un peu plus de 560 torrents.

Toutefois, il s’agit tout de même d’un bon début, d’autant que la version finale du site a ouvert ses portes la semaine dernière.

Reste maintenant à savoir comment vont réagir  les maisons de disque et les studios. La plupart des torrents proposés pointent en effet vers des contenus partagés illégalement et il ne serait donc pas étonnant que la Sacem, l’ALPA et tous les autres finissent par lâcheur leurs avocats sur les administrateurs du site.

Ceci étant, l’apparition soudaine de ce nouveau site prouve une nouvelle fois qu’il ne suffit pas de fermer les gros trackers pour limiter les téléchargements illégaux. Plutôt que d’enchaîner les procédures coûteuses, les ayants droit feraient – peut-être – mieux de commencer par mettre un terme à la chronologie des médias afin de permettre aux services de VOD de proposer des catalogues plus complets aux utilisateurs.

Mots-clés nsfyt411web

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.