Google+ : débarquement des tableaux de bord pour les pages !

Google+ poursuit tranquillement son petit bonhomme de chemin et le géant américain vient ainsi de déployer une nouveauté qui devrait intéresser tous ceux qui administrent des pages sur le réseau social : le tableau de bord. Un tableau de bord qui va nous permettre de retrouver toutes les informations les plus utiles sur une seule et même page et qui devrait ainsi nous permettre de gagner un temps précieux. Le meilleur reste d’ailleurs à venir car les pages des entreprises locales profitent d’une nouveauté supplémentaire, une nouveauté qu’on aimerait bien voir arriver sur toutes les autres pages, à savoir… les statistiques ! Et si vous voulez en savoir plus sur ces différentes nouveautés, et bien vous êtes au bon endroit.

Le tableau de bord, comme tous les autres modules du réseau social, est accessible par l’entremise d’une nouvelle option située dans le menu de gauche. Après avoir cliqué dessus, vous vous retrouverez face à une nouvelle page constituée de quatre onglets distincts : « vue d’ensemble », « notifications », « administrateurs » et « services connectés ». Si vous avez la flemme de passer par le menu latérale, sachez que l’option est également accessible depuis le menu qui s’ouvre lorsqu’on clique sur notre trombine, en haut à droite de la page.

Tableau de bord Google+

Les tableaux de bord ont fait leur entrée sur Google+, avec pas mal de choses sympathiques.

Chaque onglet aura son propre rôle. L’onglet « vue d’ensemble » vous affichera ainsi sur une seule et même page toutes les données de votre compte. En quelques instants, on pourra connaître le nombre de personnes qui nous suivent, lire les dernières notifications, partager de nouveaux contenus, lancer un Hangout ou même ajouter des administrateurs histoire de se sentir moins seul… et moins perdu. L’onglet « notifications », quant à elle, vous affichera… toutes vos notifications. On s’en doutait un peu. Du côté de l’onglet « Administrateurs », on trouvera la liste de toutes les personnes à même de modifier ou d’alimenter notre page et nous pourrons également afficher la liste de tous les services connectés à notre compte en cliquant sur le dernier onglet.

Bien, mais pas transcendant non plus. En réalité, les vrais gagnants de l’histoire, ce sont les entreprises locales puisqu’elles auront accès à beaucoup plus d’informations. Ils pourront connaître les mots-clés qui ont amené les internautes sur leur page et accéder à des statistiques bien plus détaillées, des statistiques qui rappellent pas mal ce que propose Analytics, quoi que moins complètes que ce derniers. Notez d’ailleurs que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester ce module, et je ne peux pas vous en dire beaucoup plus à son sujet alors si vous avez été plus chanceux que moi, j’aimerais bien avoir vos retours sur le sujet.

Via

Via

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • http://jegoun.net Nicolas Jégou

    Pour répondre à ta question finale, j’ai testé : absolument aucun intérêt.

    • http://www.avoodware.com/ dedalus

      Depuis quand tu commentes sous Disqus, toi ?
      (hé hé)

      • http://jegoun.net Nicolas Jégou

        Comment t’arrives à voir que j’ai commenté ici ? Je ne comprends rien à ce truc. Notons que ça marche très bien, contrairement à chez toi, au début.

        • http://www.avoodware.com/ dedalus

          Disqus c’est aussi un réseau social. Comme je te follow, je sais où tu discutes (i.e. je reçois un mail qui me dit que y a Nicolas qui papote là-bas).

          Pardon au taulier, on pollue un peu là…

          • http://jegoun.net Nicolas Jégou

            Alors c’est comme la saloperie de nouveaux commentaires Google+ dans Blogger (que j’ai refusé d’installer). En fait, en commentant ici, je ne savais pas que j’avais un compte Disqus…

            (pardon au taulier)