Clicky

Tanglewood, un nouveau jeu Steam aussi disponible sur Mega Drive

Tanglewood est sorti voilà quelques jours sur Steam. Et si vous avez envie d’accuser son développeur de faire vibrer la fibre nostalgique des joueurs trentenaires en usant d’un visuel faussement rétro, retenez-vous. Le titre en question se trouve en effet également tourner sur Mega Drive. Donc oui, il y a une certaine ambition dans tout ça.

Parce que vous vous ne voulez sûrement pas vous mettre à dos une communauté qui tirerait à vue sur un énième clone d’Angry Birds, choisir de développer pour une console morte commercialement mais chérie d’un certain public implique un niveau d’exigence particulièrement élevé quant au produit à rendre.

Cela s’est déjà vu avec des productions apparues bien après le soutien d’un constructeur à sa machine, comme Sturmwind sur Dreamcast et Pier Solar and the Great Architects sur Mega Drive. Et ça tombe bien que l’on parle de la 16 bits de SEGA car Tanglewood (ou TANGLEWOOD comme le hurle si bien la page Steam du jeu) est une nouvelle cartouche à lui faire avaler. Au propre comme au figuré.

14,99 euros pour un titre Mega Drive vendu sur Steam, 70 euros pour la cartouche

Fred vous avait déjà parlé de ce projet en novembre 2016. En ce temps, on aurait fort bien compris que le mot Kickstarter vous en fasse oublier l’existence, mais que l’on se réjouisse, Tanglewood est de sortie depuis le 14 août dernier sur Steam ET Mega Drive (avec des disponibilités également prévues sur Mac et Linux). Cette dernière version était précommandable sur le site de Matthew Phillips mais il est possible de se la procurer pour une seconde livraison attendue pour débuter en octobre prochain. Il vous en coûtera toutefois bien plus que sur la plate-forme de Valve où le jeu est vendu 14,99 euros, car en comptant le prix du jeu (incluant boîte, manuel et cartouche compatible toutes zones) et les frais de livraison, le total avoisinera les 70 euros.

La vidéo de présentation de Tanglewood dépeint un titre de plate-forme/réflexion où l’on dirige un simili-renard devant survivre aux dangers du monde extérieur. Un cycle jour/nuit lui fera rencontrer des créatures différentes mais l’usage d’un peu de jugeote (de la part du joueur) et de capacités spéciales (de la part de l’avatar) devrait permettre à Nymn d’arriver à bon port. Les premières critiques laissées sur Steam laissent en tout cas entendre un résultat convainquant.