Tchernobyl en infra-rouge

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl, survenue le 26 avril 1986 en Ukraine, est considérée comme la plus grave catastrophe nucléaire du XXe siècle. Les conséquences de la catastrophe ont été désastreuses, aussi bien au plan sanitaire, écologique, économique que politique.

Plus de 200 000 personnes ont été définitivement évacuées. La zone aujourd’hui déserte a des allures de ville fantôme, et cela est encore plus vrai lorsqu’on regarde ces clichés du photographe Vladimir Migutin, pris avec des filtres infrarouges.

Tchernobyl

Tchernobyl la ville abandonnée

Les filtres infrarouges sont bien connus pour créer une ambiance étrange dans les images, peu importe ce que vous prenez en photo. Le photographe Vladimir Migutin a fait l’expérience lors d’un voyage en Ukraine, dans la ville de Tchernobyl où a eu lieu la tristement célèbre catastrophe nucléaire.

« C’était une décision spontanée », dit Vladimir. « Je suis né en Biélorussie en 1986 (la même année que la catastrophe de Tchernobyl), à l’âge de 5 ans, ma famille a quitté l’Union Soviétique. J’ai de beaux souvenirs de ma petite enfance et je voulais visiter quelques endroits à Minsk, pour voir comment ils avaient changé depuis, et rencontrer quelques amis qui vivent là-bas. Puis j’ai eu l’idée de visiter Tchernobyl. J’ai cherché sur Internet des groupes qui visitent cet endroit et j’ai eu une licence d’entrée valide. J’ai trouvé un instructeur et un groupe de Biélorussie qui planifiait un voyage à une date adjacente. »

L’effet étrange de l’infrarouge

Vladimir explique que le défi majeur pour les  gens qui voyagent à Tchernobyl est de surmonter leur peur de la dangerosité de la ville. Après avoir cherché des informations sur Internet, il dit avoir découvert que le site n’était en fait pas dangereux du tout. Le niveau de radiation moyen pendant le voyage étant assez similaire à celui de la radiation lors d’un vol à 10 000 mètres de hauteur.

« Pour la photographie infrarouge et UV, j’ai ouvert mon appareil photo et retiré le filtre à miroir chaud (celui qui bloque les longueurs d’onde IR et UV), le transformant ainsi en un appareil photo ‘Full-Spectrum’. Ensuite, j’ai commandé des filtres IR-Pass et UV-Pass pour les placer devant l’objectif. »

Une petite manœuvre qui a permis à Vladimir Migutin de réaliser ces clichés impressionnants et un peu flippants  de Tchernobyl !

Mots-clés insolitetchernobyl