Tchernobyl : le sarcophage en mauvais état, son démantèlement a commencé

Il y a 33 ans, le 26 avril 1986, survenait l’une des pires catastrophes nucléaires que le monde ait connues : l’explosion d’un des réacteurs de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine.

Aujourd’hui encore, cet évènement terrible continue de représenter une menace radioactive pour le monde.

Tchernobyl

En effet, le réacteur détruit est toujours une importante source de radiations nucléaires. Pour éviter qu’il ne continue de libérer des déchets radioactifs dans l’atmosphère, des centaines de milliers d’ouvriers ont été mobilisés en 1986 pour construire un immense dôme autour du réacteur.

Si pendant trente ans, cette espèce de « sarcophage » est parvenue à remplir son importante mission, les experts ont constaté avec inquiétude que sa structure s’est beaucoup dégradée ces dernières années. Il a ainsi été décidé que le dôme allait être complètement démantelé avant qu’il ne s’écroule.

Un sarcophage qui a fait son temps

À l’origine, le dôme qui enveloppe le réacteur accidenté de Tchernobyl est censé avoir une structure à la fois solide, robuste et durable, avec 400 000 m3 de béton et 7 300 tonnes d’acier. Le problème c’est que lors de la construction du sarcophage en 1986, il a fallu faire très vite pour éviter que les ouvriers ne soient trop longtemps exposés aux radiations mortelles émises par le réacteur.

La construction du dôme s’est ainsi fait avec tant de précipitation que les ouvriers n’ont pas eu le temps de bien sceller les joints de la structure. Résultat : l’eau et la corrosion ont pu s’infiltrer et ronger peu à peu le sarcophage jusqu’à en arriver à un point où ce dernier est sur le point de s’effondrer.

SSE Tchernobyl NPP, la société ukrainienne qui gère le site, est en tout cas formelle sur ce point. Dans un communiqué partagé le 2 août dernier, la compagnie a indiqué que ses experts ont estimé que les probabilités d’effondrement du dôme sont très élevées, d’où l’importance d’agir dès maintenant.

Nettoyage et décontamination du site

Dans le communiqué, la SSE Tchernobyl NPP a annoncé le démantèlement du sarcophage qui recouvre le réacteur nucléaire détruit. La compagnie a indiqué avoir signé un contrat de 78 millions de dollars US (70 millions d’euros) avec une entreprise de construction pour démonter complètement le dôme.

Il est prévu que le sarcophage soit totalement démantelé d’ici 2023. Pour ce faire, les travaux seront effectués par des robots et non des ouvriers humains. Les machines se chargeront de démonter le sarcophage pièce par pièce, puis une fois cela fait, elles devront ensuite nettoyer et décontaminer le site dans le but d’éliminer toutes les particules et les déchets radioactifs. Il s’agit d’une tâche fastidieuse qui prendra plusieurs années, et dont la fin est prévue pour 2065 si tout se passe bien.

Pour ceux qui craignent que le démantèlement du sarcophage libère les particules radioactives dans l’air, et bien rassurez-vous, car le dôme en béton est surmonté depuis 2016 par une arche de 32 000 tonnes qui a été construite par le gouvernement dans le but de renforcer l’isolation du site.

Mots-clés tchernobyl