Tchouri : l’oxygène découvert sur la comète est plus ancien que le système solaire

Rosetta a quitté notre planète en mars 2004 pour aller se placer dans l’orbite d’une comète du nom de 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, une comète surnommée Tchouri. La sonde nous a appris beaucoup de choses à son sujet et elle a même détecté des traces d’oxygène dans son atmosphère, à la surprise générale. Les scientifiques présents au sol ont procédé à diverses analyses pour la dater et ils se sont alors rendus compte qu’il était plus ancien que le système solaire.

Rosetta a découvert des traces d’oxygène dans l’atmosphère de Tchouri en octobre dernier. La nouvelle avait fait beaucoup de bruit à l’époque et elle a amené la communauté scientifique à revoir ses modèles sur la formation du système solaire.

Oxygène Tchouri

Tchouri n’a pas encore révélé tous ses secrets.

Logique, car c’est la toute première fois que nous découvrons de l’oxygène dans une comète.

C’est la première fois que nous découvrons de l’oxygène dans l’atmosphère d’une comète

Le plus surprenant, c’est que le taux détecté par le spectromètre de la sonde est resté stable au fil des mois.

Depuis, les équipes au sol ont procédé à de nombreuses analyses afin de découvrir les origines de l’élément chimique. Des chercheurs français ont fini par parvenir à le dater et ils se sont alors rendu compte qu’il était plus ancien que notre étoile, et donc que le Soleil.

Par extension, il est aussi plus ancien que notre propre système et il viendrait donc du milieu interstellaire.

L’équipe qui a fait cette découverte a une théorie sur ses origines bien entendu. Elle pense ainsi que cet oxygène s’est formé à partir des molécules d’eau présentes dans le nuage interstellaire qui a précédé la nébuleuse protosolaire, cette même nébuleuse qui a ensuite donné naissance au système solaire.

Cette glace aurait en effet été irradiée par les rayons cosmiques et elle aurait en partie fondu pour former de l’oxygène. L’élément serait ensuite resté prisonnier de la glace après qu’elle se soit reformée.

Les comètes ont-elles joué un rôle dans l’apparition de la vie ?

Ensuite, eh bien ces grains de glace auraient voyagé dans les parties externes de la nébuleuse protosolaire et ils se seraient agglomérés pour former des comètes. En s’approchant du Soleil, la glace présente sur Rosetta aurait fondu et elle aurait donc libéré l’élément dans son atmosphère.

Cela expliquerait pourquoi cet oxygène est aussi ancien.

Cette découverte ouvre évidemment de nombreuses perspectives. Plusieurs scientifiques pensent en effet que les comètes ont joué un rôle dans l’apparition de la vie sur Terre. Il faut d’ailleurs rappeler que des éléments cruciaux pour la vie ont été découverts à la surface de Tchouri.