Clicky

Xiaomi s’intéresse aussi aux téléphones modulaires

Les téléphones modulaires ont la cote en ce moment. Motorola s’intéresse de près au sujet avec son Project Ara et un prototype pourrait bien ne pas tarder à voir le jour si l’on en croit les dernières déclarations de son président. Il semblerait cependant qu’il ne soit pas le seul à être sensible à ce genre de choses. Xiaomi serait effectivement en train de peser le pour et le contre, et la firme chinoise envisagerait même de produire un terminal de ce type. Comment le sait-on ? Grâce à son CEO, soit à Lei Jun.

Etonnant ? Pas forcément puisque l’idée d’un smartphone capable d’évoluer selon le bon vouloir de son utilisateur reste très séduisante. Imaginez un instant… Un téléphone jamais obsolète, capable de se remettre à niveau en quelques secondes après avoir inséré de nouveaux modules, ne serait-ce pas à véritable rêve éveillé ? Pour nous, sans doute. Pour les constructeurs, un peu moins puisqu’ils auraient du coup beaucoup de mal à nous vendre leurs nouveaux modèles.

Téléphone modulaire Xiaomi

Xiaomi bosse lui aussi sur un smartphone modulaire.

Mais au delà de la simple question de l’obsolescence programmée, il y a une autre dimension à prendre en compte. Un smartphone modulaire, c’est aussi un smartphone personnalisable. Besoin de puissance de calcul brute pour jouer à un jeu excessivement gourmand ? Hop, il suffit d’insérer le module adapté. Envie d’un terminal autonome pour nous accompagner durant nos longues randonnées ? Aller, on change deux ou trois modules et on mise tout sur la batterie, et donc sur l’autonomie.

C’est simple, c’est rapide et ça pourrait presque changer le monde ou, au moins, changer notre quotidien.

Attention cependant car ce n’est pas parce que Xiaomi envisagerait de produire un terminal de ce type qu’elle le fera forcément. Le problème, avec les téléphones modulaires, c’est qu’il n’existe aucun connecteur suffisamment robuste, et rapide, pour permettre à ce genre de modules de communiquer ensemble. Remarquez, les connecteurs ont toujours posé des problèmes aux constructeurs et c’est ainsi pour cette raison que ces derniers jouent de plus en plus la carte de l’intégration pure et simple. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas uniquement pour nous emmerder qu’Apple a décidé de souder la mémoire vive de ses MacBook Pro Retina à leur carte mère.

Avant même de commencer à travailler sur un téléphone modulaire, Xiaomi va donc devoir résoudre cet épineux problème.

Et puis, il y a la question de la plateforme. Là encore, avant de lancer un terminal de ce type, il faudra s’assurer que son architecture soit supportée. Remarquez, là dessus, avec Android, cela ne devrait pas poser de problème puisque Motorola et Google bossent aussi sur un smartphone modulaire.

Via

Mots-clés xiaomi