Clicky

Telltale : les derniers employés maintenus à leurs postes ont, eux aussi, été renvoyés

L’équipe rachitique qui subsistait encore dans les locaux californiens de Telltale Games vient, elle aussi, d’être orientée vers la sortie. C’est ce qu’a confirmé Rachel Noel, ancienne narrative designer chez Telltale, dans un tweet publié jeudi 4 octobre. Ce dernier laisse entendre qu’après à peine deux semaines à vivoter, le studio à l’origine de The Walking Dead et The Wolf Among Us aura fini par pousser son dernier souffle un peu plus tôt que prévu. L’agonie aura été aussi brève que soudaine.

Ces ultimes licenciements interviennent alors que Telltale annonçait fin septembre la suppression de près de 250 postes, soit près de 90% de ses effectifs totaux, suite à des difficultés financières majeures. Le groupe avait toutefois conservé une équipe limitée à 25 développeurs, affectée à un travail de finitions sur Minecraft : Story Mode. Commandé par Netflix en juin dernier, en même temps qu’une adaptation interactive de Stranger Things, ce projet ne sera finalement pas finalisé.

Fin de partie pour Telltale. Après avoir congédié 90% de ses effectifs, le studio vient de renvoyer ses derniers employés toujours en poste. Au nombre de 25, ils étaient affectés au travail de finition du projet Minecraft : Story Mode, commandé par Netflix.

C’est ce que pointe Destructoid dans un article publié peu après le tweet de Rachel Noel. Telltale a licencié ce qu’il restait de ses forces vives avant que Minecraft : Story Mode ne soit achevé. Une des raisons mises en avant par le site, touche au procès auquel le studio devra faire face dans les prochains mois pour licenciements abusifs. Conserver une petite partie des employés, tandis qu’on est en procès avec le reste des effectifs aurait fait tache, avance Destructoid.

Telltale traîné en justice par ses anciens employés

Comme nous l’évoquions dans un papier publié ici la semaine dernière, la direction de Telltale est sous le feu des critiques non sur le fond (encore que), mais sur la forme qu’a prise cette gestion de crise financière. Quelques heures seulement après leur licenciement, les employés du studio attaquaient ainsi leur ancien employeur au travers d’un recours collectif, et en se prévalant du WARN Act, une loi fédérale de protection des employés dans le cas de suppression de postes.

Principal objet de litige, les modalités de licenciements. Telltale, n’aurait tout pas fait parvenir de préavis à ses employés, les prévenant de leur licencient quelques heures seulement avant que celui-ci ne soit effectif. Normalement, la variante californienne du WARN Act prévoit que les suppressions de postes soient annoncées 60 jours minimum avant leur entée en vigueur, qu’importe la situation économique de l’entreprise.

Mots-clés telltale games

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.