Clicky

Tesla : aucune suite donnée à la plainte déposée cet été ?

Un ancien employé de Tesla, chargé de la sécurité, a porté plainte cet été auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, accusant le constructeur automobile de couvrir des affaires de vol et l’espionnage de ses employés. Karl Hansen est le deuxième ancien employé à faire ces réclamations et il est représenté par le même avocat, Stuart Meissner.

Au mois de juin, Tesla a lancé une poursuite contre le premier lanceur d’alerte, Martin Tripp.

Tesla avait affirmé que l’employé avait piraté son système d’exploitation et exporté illégalement des données de l’entreprise. Tripp avait déclaré qu’il avait été congédié et que le constructeur automobile l’avait poursuivi pour avoir tenté de prévenir les investisseurs et le public des problèmes du constructeur automobile.

Ce scandale est un coup dur de plus pour Elon Musk.

Les détails de l’affaire

La plainte de Hansen a été déposée le 9 août 2018. Il y indique que la société n’a pas révélé aux actionnaires que 37 millions de dollars de cuivre et d’autres matières premières avaient été volés à sa Gigafactory du Nevada en début d’année. La plainte indique également que Tesla a espionné les employés en procédant à des écoutes téléphoniques et en piratant leurs téléphones portables et leurs ordinateurs.

Tesla aurait même omis de signaler qu’un employé de Gigafactory était impliqué dans une sordide affaire de trafic de drogue.

Le bureau du shérif du comté de Storey, au Nevada, a déclaré qu’il ne pouvait pas confirmer les informations sur les activités liées à la drogue, mais que les rapports reçus au sujet du vol ont fait l’objet d’une enquête et ont été soumis au procureur.

Les déclarations de Tesla sur le sujet

Tesla a déclaré avoir effectué de nombreuses tentatives pour ouvrir le dialogue avec Hansen à propos des problèmes, mais il a refusé.

« Les allégations de M. Hansen ont été prises très au sérieux lorsqu’il les a présentées. Certaines de ses affirmations sont totalement fausses. » a déclaré un communiqué de la société. « D’autres ne pouvant pas être corroborées, nous avons donc suggéré des mesures d’enquête supplémentaires pour essayer de valider ces informations. »

Elon Musk a récemment fait l’objet d’une surveillance pour ne pas avoir atteint les objectifs de production et pour avoir tweeté sur les projets de privatisation de la société. Dans une interview accordée au New York Times, le milliardaire a déclaré que l’année écoulée avait été « la plus difficile et la plus douloureuse » de sa carrière.

Concernant cette nouvelle affaire, il semblerait que l’enquête menée par la police n’ait rien donné. Aucun suspect n’a effectivement été appréhendé pour le moment.

Mots-clés tesla

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !