Tesla revoit le prix de tous ses véhicules à la baisse

Le mercredi 2 janvier 2019, Tesla a abaissé le coût de toutes ses voitures pour compenser la réduction des crédits d’impôt vert.

De plus, la société n’a pas atteint ses objectifs de livraisons trimestrielles pour sa berline Model 3 grand public. Des baisses qui ont aussi eu un impact sur la valeur des actions du constructeur de véhicules électriques, ce qui a fait baisser sa rentabilité de 6,8%.

Tesla Roadster image 2

Les analysent s’interrogent et se demandent si la réduction de 2.000 dollars des prix de tous les véhicules de Tesla est due à une faible demande aux États-Unis. Plus important encore, ces experts se demandent comment ce rabais va se traduire sur la rentabilité du constructeur automobile de la Silicon Valley, constructeur qui, jusqu’à maintenant, a la plus grande difficulté à dégager des bénéfices.

L’analyste de la Bank of America, John Murphy, a ainsi fait savoir que cette décision de Tesla ne faisait montre que d’une seule chose : que l’entreprise n’est pas si robuste qu’elle en a l’air.

Wall Street fait pression sur Elon Musk

Pour les analystes, il est devenu courant que Elon Musk, le PDG de Tesla, fixe de grands objectifs qui ne sont souvent pas atteints.

Pourtant, ce dirigeant a pris les experts de court en réussissant, pour la troisième fois en 15 ans, à rentabiliser Tesla au dernier trimestre de 2018, et ce même si ce ne fut pas le cas pendant les neuf premiers mois.

D’autre part, Elon Musk a subi une pression énorme venant des investisseurs pour stabiliser la production des Model 3 afin d’alléger les difficultés financières et assurer la rentabilité sur le long terme.  Le PDG avait d’ailleurs déclaré qu’il produisait quotidiennement environ 1000 véhicules Model 3 et qu’il commencerait à les livrer en Europe et en Chine à partir de février 2019.

La baisse de la valeur des actions de Tesla due à ce rabais ?

Néanmoins, la réduction de 2.000 dollars sur les prix de tous les véhicules de Tesla, y compris les Model S et X, commencera à prendre effet à partir du mercredi 2 janvier 2019. Une décision qui a non seulement étonné le marché, mais qui a surtout pesé dans le cours des actions de l’entreprise avec une action qui a chuté de 6,8%, soit d’une valeur de 310,12 dollars.

Selon Craig Irwin, analyste chez Roth Capital Partners, c’est cette baisse de prix qui a fait baisser le titre, car Elon Musk reconnait ouvertement que l’effondrement des subventions en dollars constitue un réel problème.

Mots-clés tesla