Tesla : les voitures de la marque pourront bientôt prendre en compte les feux tricolores et les panneaux de signalisation

Tesla ne jure que par son système de navigation autonome le Navigate on Autopilot. Les tests de cette technologie de conduite autonome n’en finissent plus. Ce concept est loin d’être fantaisiste, car le système révolutionnera peut-être notre manière de conduire, dans un futur proche.

Mais avant que ce soit le cas, encore faut-il faire évoluer la technologie. Justement, des tests sont actuellement en cours afin de permettre à l’autopilote embarqué de prendre en compte les feux de signalisation, les panneaux et les ronds-points.

Malgré le scepticisme de certains, il paraît clair que les véhicules autonomes feront très prochainement partie de notre quotidien.

Vers une autonomie totale

Pour le moment, Tesla doit procéder à une batterie de tests afin de prouver que son concept « tient la route. » Toutefois, la pleine autonomie des véhicules n’est pas encore acquise. L’option de conduite autonome n’est pas encore tout à fait au point.

Ceux qui rêvent déjà de monter à bord d’un véhicule autonome devront encore patienter, car il reste encore beaucoup de détails à boucler. Si les voitures de Tesla sont capables d’analyser leur environnement et de détecter les obstacles ou les autres voitures, elles ne sont pas encore suffisamment intelligentes pour pouvoir se passer de leur conducteur.

C’est précisément la raison pour laquelle Tesla a décidé de mener des tests complémentaires, des tests portant cette fois sur la signalétique.

Une concurrence rude

Tesla compte bien se démarquer de la concurrence avec ses voitures autonomes et ultrasophistiquées. La firme devrait pourtant craindre les constructeurs comme Nissan qui s’intéresse aussi vivement au marché de la conduite semi-autonome.

Le constructeur japonais est particulièrement fier de la Nissan Leaf qui est un concurrent de taille pour la fameuse Model 3 de Tesla.

Nissan est en outre le concepteur de ProPilot Assist, une technologie semi-autonome qui pourrait contrecarrer les plans de Tesla. La firme japonaise  a intégré de nombreuses fonctionnalités très intéressantes comme l’assistance au maintien de la voie. Vous pouvez également vous fier à l’option contrôle de la vitesse de croisière.

De plus, les tests sur autoroute seraient, aux dernières nouvelles, très concluants.

Dans tous les cas, le futur est assez prometteur puisque la conduite ne serait plus une source de problème. Néanmoins, la question est : Est-ce que les véhicules autonomes permettraient-ils de réduire considérablement les accidents de la route ?

Mots-clés tesla