Test du Huawei P Smart 2019

Huawei m’a confié pendant plusieurs semaines un P Smart 2019. Après la prise en main de l’autre fois, le moment est venu d’enchaîner avec son test.

Les habitués connaissent la chanson. Si la prise en main faisait un peu figure d’amuse-bouche, cette vidéo peut sans aucun doute s’apparenter au plat de résistance. Et même au dessert. Elle ira en effet assez loin.

Test du Huawei P Smart 2019 : image 1

Pour commencer, nous reviendrons sur le design et l’ergonomie du téléphone. Ensuite, nous évoquerons son écran, son processeur ou même son autonomie. Pour enchaîner ensuite sur la photo et la vidéo, et terminer avec la plateforme.

Comme dirait l’autre, nous n’aurons donc pas l’occasion de nous ennuyer.

Design & Ergonomie

Les années passants, Huawei est parvenu à trouver son ton, son identité visuelle. Le P Smart 2019 rappelle donc inévitablement les autres appareils de la marque.

A quelques détails près. Contrairement à ces derniers, le terminal est donc doté d’un boîtier composé d’une façade en verre et d’un dos en plastique.

Les deux plaques sont collées l’une à l’autre et la plaque arrière remonte jusqu’aux bordures du téléphone.

L’effet est d’ailleurs assez intéressant et le téléphone n’en est que plus confortable en main. Encore plus en raison de son poids contenu.

L’écran n’est malheureusement pas protégé par une vitre bombée, et il faut avouer que c’est dommage. Huawei a opté pour une plaque en verre plate assez conventionnelle, mais cette dernière a tout de même la bonne idée d’être protégée par un film protecteur. Attention en revanche, car il ne s’agit pas d’une protection en verre trempée, simplement d’un film en plastique. Il sera cependant possible de le retirer pour le remplacer.

Puisqu’on en parle, l’écran est assez bluffant. Alors bien sûr, on reviendra un peu plus loin sur la qualité de la dalle, mais la surface d’affichage est sympa. Si l’encoche est présente, elle se présente sous la forme d’une goutte d’eau et elle ne nuira donc pas à l’expérience. De même pour le menton, suffisamment fin pour se faire oublier.

Petit détail intéressant, la LED de notifications n’a pas été oubliée. En revanche, elle ne se trouve au-dessus de la dalle, mais en dessous, dans son menton, légèrement décentrée. C’est un emplacement plutôt inhabituel, il faut bien l’avouer.

L’ergonomie est franchement très traditionnelle. Aucune crainte, vous vous sentirez tout de suite comme chez vous.

Pas besoin de les chercher du bout des doigts, les trois boutons physiques sont tous à la même place, sur le flanc droit. Les deux boutons du volume forment un seul et même ensemble et ils sont placés vers le haut, tandis que le bouton de mise sous tension est situé un peu plus bas.

La trappe des cartes se trouve pour sa part sur l’épaule gauche.

Cette dernière pourra accueillir une carte Nano SIM et une micro SD. Il sera donc tout à fait possible d’étendre la capacité de stockage du téléphone.

La connectique est regroupée sur la tranche inférieure. La prise casque répond présente et elle se tient aux côtés d’un connecteur au format Micro USB. J’en avais déjà parlé dans ma prise en main, mais ce connecteur me laisse assez perplexe. L’USB Type-C est de plus en plus répandu et il aurait été bien plus logique de se tourner vers ce format.

A noter que c’est aussi dans les parages que se trouve le haut-parleur du téléphone.

Le lecteur d’empreintes n’a pas été oublié. Il se trouve à l’arrière, sous le module photo.

Alors c’est sûr, ça aurait été génial que ce lecteur soit intégré à la dalle de l’appareil, mais il ne faut pas oublier que le P Smart 2019 se négocie autour de 250 € en ce moment. Ce n’est pas un flagship et il fallait donc bien faire quelques concessions pour conserver un prix de vente bas.

Le module photo se trouve dans le coin supérieur gauche et il se compose de deux optiques et de deux capteurs empilés l’un sur l’autre. Autour, on retrouve les mentions habituelles et propres à Huawei, des mentions similaires à celles présentes sur le Honor 8X. Ce qui ne surprendra personne compte tenu du fait que les deux marques appartiennent au même groupe.

De manière plus générale, le P Smart 2019 est un téléphone de bonne facture. Il paraît solide en dépit de sa coque en verre et la couleur dégradée appliquée à la plaque arrière lui donne pas mal de cachet. La seule chose qui m’a un peu déçu, finalement, c’est la présence d’un connecteur au format Micro USB.

Test du Huawei P Smart 2019 : image 3 Test du Huawei P Smart 2019 : image 2

Ecran, Processeur & Autonomie

On parle, on parle, mais nous avons encore pas mal de choses à voir et le moment est justement venu de nous pencher d’un peu plus près sur la fiche technique du P Smart 2019.

Huawei n’a pas lésiné sur ce terrain-là non plus. L’écran atteint ainsi une diagonale de 6,2 pouces, une diagonale parfaitement adaptée à la consultation de médias. La résolution est limitée au 2340 x 1080, avec un format 19,5:9.

Et ce sera franchement suffisant pour la plupart des gens. Le QHD a bien entendu ses avantages, mais faut être honnête, sur un smartphone, le Full HD suffit amplement.

Sans surprise, le P Smart 2019 n’est PAS équipé d’une dalle OLED. On reste donc sur une dalle LCD et cela ne surprendra absolument personne compte tenu de son positionnement tarifaire. L’OLED coûte encore assez cher à produire.

Maintenant, on reste tout de même sur une dalle de bonne qualité. Elle paraît un peu pâlichonne au premier abord, mais il suffira de pousser un peu la luminosité pour la rendre plus agréable à l’œil.

Il sera aussi possible de changer le mode de couleur et d’opter pour des couleurs normales ou plus vives. Idem pour la température qui pourra aussi être changée à la volée dans les options de la plateforme. Des options que l’on retrouve désormais sur tous les appareils de la marque.

Comme indiqué un peu plus haut, une encoche est présente. Toutefois, cette dernière est assez compacte et elle prend la forme d’une goutte d’eau. Elle ne nous gênera donc pas lorsque nous regarderons nos vidéos sur YouTube ou bien nos séries sur Netflix.

Dans le pire des cas, il sera de toute manière possible de la masquer en activant l’option adéquate.

Le P Smart 2019, vous le savez sans doute, a été présenté en début d’année et seulement quelques semaines avant le Honor View 20. Qui, lui, est équipé d’un écran à trou. On peut bien évidemment regretter de ne pas trouver une dalle de ce type sur ce téléphone, mais il faut une fois de plus rappeler qu’il n’est pas proposé au même prix.

Pour animer son téléphone, Huawei s’est tourné sur le Kirin 710, un sympathique SoC gravé en 12 nm et composé de huit cœurs répartis en deux clusters avec 4 Cortex A73 cadencés à 2,2 GHz d’un côté et quatre Cortex A53 cadencé à 1,7 Ghz de l’autre. En prime, la puce embarque aussi un GPU ARM Mali G51 composé de quatre cœurs.

Histoire de l’épauler, le constructeur a placé à ses côtés 3 Go de mémoire vive. L’espace de stockage atteint pour sa part les 64 Go.

On est donc sur une configuration assez classique, une configuration qui sera bien entendu suffisante pour de la consultation web ou même pour les réseaux sociaux et de la veille. Il sera aussi possible de profiter de ses plateformes de streaming préférées sans la moindre difficulté.

En revanche, pour les jeux, eh bien il faudra faire l’impasse sur les détails au maximum et se montrer un peu plus modeste. PUBG Mobile, par exemple, ne tournera pas en mode ultra et il nous imposera donc des graphismes configurés en moyen. Et ce n’est pas vraiment étonnant. Le Kirin 710 a beau avoir de la ressource, ce n’est pas non plus un Kirin 980.

Il faut également signaler que toutes les applications ne sont pas compatibles avec le format d’affichage imposé par l’écran du P Smart 2019. PUBG Mobile, par exemple, se lançait à la base avec un gros bandeau noir sur la partie droite de la dalle. Fort heureusement, il suffira de vous rendre dans les options de la plateforme et forcer l’affichage en plein écran pour corriger le tir.

En jeu, eh bien ça tourne bien, malgré quelques latences ponctuelles. Il arrive en effet parfois que le titre freeze pendant un quart de seconde sans raison.

Je ne vous cache pas que ça m’a fait un peu peur au départ. Mais au final, le problème survenait surtout au niveau de la zone de départ et donc avant le début de la partie. Après, je n’ai pas eu trop de souci et j’ai même pu réaliser de magnifiques frags sans effort.

Côté batterie, le constructeur est parti sur une capacité de 3400 mAh. J’avoue que ça m’a un peu déçu au premier abord, dans ce sens où le terminal me semblait assez épais pour pouvoir accueillir une batterie à première vue un peu plus généreuse.

Fort heureusement, chez Huawei, on sait optimiser une plateforme et le Kirin 710 est de toute façon peu gourmand en énergie. Du coup, le terminal n’aura aucune difficulté à tenir une journée avec une utilisation standard. Et ce même si vous jouez un peu et que vous regardez une ou deux vidéos.

En faisant attention, on pourra espérer tenir une journée et demie, mais il faudra jouer avec les réglages et éviter soigneusement les titres les plus gourmands.

Il faut en outre souligner que le terminal est dépourvu de charge sans fil. Quant à la charge rapide, elle ne dépasse pas les 10 W et il faudra donc à peu près deux heures et quart pour recharger complètement sa batterie.

Pour tester le modem du P Smart 2019, je me suis une nouvelle fois appuyé sur nPerf et j’ai réalisé plusieurs tests à partir de la région parisienne et avec une ligne Sosh.

L’appareil a obtenu un débit descendant de 62 mbps et un débit ascendant de 19 mbps avec une latence de 25 ms. Côté score, on est sur 91 % en vidéo et 81 % en web avec un score total de 99250 points.

Test du Huawei P Smart 2019 : image 5 Test du Huawei P Smart 2019 : image 4

Photo, Vidéo & Son

Ce test est bien avancé, mais il nous reste encore pas mal de choses à évoquer… comme la partie photo par exemple…

Ce n’est pas vraiment une surprise, mais le P Smart 2019 ne sera pas en mesure de rivaliser avec un Mate 20 ou un Mate 20 Pro. L’architecture de son module dorsal ne va en effet pas aussi loin que ces derniers. Exit donc le module triple, il faudra cette fois se contenter d’un module regroupant deux capteurs : un de 13 millions de pixels et un autre de 2 millions de pixels.

Si cela en décevra sans doute certains, il faut tout de même noter que le P Smart 2019 est capable de sortir de belles photos… pour peu que les conditions s’y prêtent.

Lorsque la lumière est là, tout va. Le module photo sera en mesure de restituer de photos de bonne qualité avec une colorimétrie naturelle. La dynamique n’est pas mauvaise, mais elle trouvera rapidement ses limites dans les ombres.

L’autofocus est perfectible. Il a en effet tendance à perdre la mise au point de manière ponctuelle, sans raison apparence. Il semblerait cependant que ce soit lié à un problème logiciel. Le problème semble en effet survenir un peu moins souvent depuis la dernière mise à jour.

En intérieur ou en basse luminosité, le P Smart 2019 sera beaucoup moins à l’aise. Certes, il pourra toujours produire des images correctes, mais on perdra pas mal en netteté. Même chose du côté de la dynamique. Sur la photo présentant mon A7 iii et mon nouveau Zeiss Batis, par exemple, le téléphone n’a pas été en mesure de restituer les nuances de couleur de la lentille. On se retrouve donc avec une pastille noire.

C’est évidemment un peu dommage, mais cela n’a rien de surprenant. Pour proposer son téléphone à ce prix, Huawei a dû faire quelques concessions.

Comme par exemple le fait de ne pas pouvoir filmer en 4K. Sur le P Smart 2019, il faudra se restreindre au 1080p. En revanche, les résultats seront assez corrects, du moins si l’on excepte la stabilisation. Cette dernière est en effet très perfectible et il sera donc impératif d’investir dans un stabilisateur pour produire des séquences fluides.

La caméra frontale est assez bluffante. Elle ne dépasse pas les 8 millions de pixels de définition, mais elle peut obtenir de très bons résultats avec de la lumière. Je ne m’attendais d’ailleurs pas à ce qu’elle produise des images aussi qualitatives. En outre, l’IA permet d’améliorer les contrastes et la colorimétrie.

En temps normal, je prends soin de détailler l’application photo. Je ne le ferai pas ici. L’outil a en effet été évoqué à la fois dans mon test du Mate 20 et dans celui du Mate 20 Pro et il n’a pas changé.

Côté son, comme vu un peu avant, on retrouve une prise casque et ça fera sans doute plaisir à certains d’entre vous. Après, la qualité du rendu sonore dépendra surtout du casque ou des écouteurs utilisés.

Concernant le haut-parleur, eh bien il ne faudra pas espérer profiter d’un son en stéréo. Huawei a intégré un seul module et il se trouve sur la tranche inférieure. Sans être catastrophique, il montrera rapidement ses limites avec des basses presque inexistantes et un son qui sera rapidement saturé lorsqu’on boostera le volume.

Test du Huawei P Smart 2019 : image 7 Test du Huawei P Smart 2019 : image 6

Plateforme & Fonctions

Et le moment est venu d’aborder la dernière partie de ce test, soit la plateforme et ses fonctions.

Avant toute chose, sachez que nous n’allons pas passer en revue l’intégralité des fonctions de la plateforme dans cette partie. EMUI a été pas mal évoqué dans mes précédentes vidéos et il est sans doute inutile de nous arrêter sur chacune de ses options.

En revanche, il y a des points qui méritent d’être mis en avant.

Comme la version de la plateforme, par exemple. Huawei ne s’est pas cassé la tête ici et le terminal est livré sous Android 9.0 Pie, avec la toute dernière version d’EMUI.

Tout comme le Mate 20 et le Mate 20 Pro, il nous permettra donc de profiter de toutes les dernières fonctions de la plateforme.

En prime, Huawei a procédé à quelques arrangements. Côté navigation, par exemple, nous aurons le choix entre l’habituelle barre de boutons tactiles ou le système de gestures. Ce dernier est identique en tout point à celui qui accompagne les Mate 20. Un balayage du bas vers le haut à partir du milieu de l’écran nous permettra de revenir sur l’écran d’accueil. Pour accéder à l’écran précédent, il suffira de faire un balayage horizontal à partir d’un des côtés de l’écran. Le multitâche s’obtient pour sa part en effectuant le geste du retour à l’accueil et en maintenant le doigt sur l’écran en remontant.

En dépit de son positionnement tarifaire, le P Smart 2019 propose aussi pas mal de fonctions en lien avec la biométrie. Il sera ainsi possible d’opter pour un déverrouillage par empreintes ou par reconnaissance faciale.

Attention cependant, car dans ce dernier cas, le système n’est pas sécurisé et il repose uniquement sur la caméra frontale. Il sera donc parfaitement possible de le tromper avec une photo par exemple.

Ces fonctions sont accompagnées d’un système de coffre fort. Ce dernier se présente sous la forme d’un espace virtuel chiffré accessible uniquement avec vos données biométriques. Si vous avez des photos compromettantes à cacher, c’est donc la fonction qu’il vous faut.

La recherche est toujours un monstre d’efficacité. Pour la faire apparaître, il suffira de tirer une zone vide de l’écran vers le bas et de taper quelques lettres. La fonction ne se limite pas aux applications et elle nous permettra aussi de retrouver des fichiers ou des contacts.

Alors je ne vais pas être très original, mais si EMUI propose des fonctions complètes, on ne peut que regretter les visuels un peu vieillots composant son interface. Je ne vais pas me répéter, j’en ai déjà parlé lors de mon test des Mate 20, mais j’aurais aimé plus de fantaisie de ce côté.

Test du Huawei P Smart 2019 : image 9 Test du Huawei P Smart 2019 : image 8

En Conclusion

Esthétiquement, le P Smart 2019 n’est pas vilain à regarder. Certes, les plus tatillons regretteront sans doute l’absence d’un boîtier en verre, mais le plastique utilisé dans la conception de la coque est de bonne qualité et le terminal sera du coup plus léger en main.

L’écran n’est pas mauvais pour sa part et les nombreuses options de personnalisation proposées nous permettront de le configurer à notre convenance.

Pas grand-chose à dire au niveau du processeur ou de l’autonomie. Il y a mieux, c’est sûr, mais les performances du P Smart 2019 restent tout de même très correctes compte tenu du prix de vente du terminal.

C’est finalement sur la photo que le téléphone m’a le plus surpris. Sans non plus révolutionner le genre, il est tout de même capable d’obtenir de bons résultats et je ne m’attendais pas à prendre d’aussi bonnes photos.

Après, il y a la plateforme. Et là, EMUI commence très clairement à accuser son âge. Maintenant, avec tous les lanceurs dispos sur le Play Store, il sera tout à fait possible de modifier son interface et de la rendre un peu plus conviviale et moderne.

Test du Huawei P Smart 2019 : image 11 Test du Huawei P Smart 2019 : image 10

DESIGN & ERGONOMIE7
ECRAN7.5
PROCESSEUR & AUTONOMIE7.5
PHOTO & VIDEO7.5
PLATEFORME & FONCTIONS8.5
RAPPORT QUALITE / PRIX8
Le Huawei P Smart 2019 n'est peut-être pas parfait, mais il propose tout de même de belles prestations pour son prix. Quel dommage en revanche qu'il ne soit pas livré avec un connecteur USB Type-C !
7.7