Clicky

Test du Lenovo Miix 510 : un hybride qui vaut le détour

Cherchant à concurrencer Microsoft et ses célèbres Surface Pro, plusieurs constructeurs se sont peu à peu lancés dans la création d’appareils hybrides 2 en 1 de (très) bonne facture.

Ce fut notamment le cas de Samsung au travers de sa Galaxy Tab Pro S (que nous avions eu l’occasion de tester il y a quelques mois), ou de HP avec son Spectre X2 (qui profitera d’ailleurs d’une nouvelle version très prochainement). Ces deux firmes ne sont toutefois pas les seules à être montées au créneau, Lenovo ayant aussi plusieurs hybrides à son actif dont un certain Miix 510 présenté lors de l’IFA de Berlin en septembre dernier.

C’est ce terminal qui nous a été envoyé par la marque chinoise. Reprenant les grandes lignes de la Surface Pro 4, le Miix 510 parvient toutefois à se distinguer de son modèle et de la concurrence au moyen d’un très bon rapport qualité / prix, de performances enviables et d’un excellent clavier détachable (fourni de base avec la machine).

Avec de tels atouts, le Miix 510 se présente donc d’emblée comme une offre intéressante, mais est-il vraiment à hauteur de ce qu’il affiche sur le papier ? Réponse dans les prochains paragraphes…

Fiche technique à la carte et apparente robustesse

Décliné en trois versions distinctes le terminal de Lenovo peut se targuer de proposer des spécifications techniques à même de toucher un large public, sans pour autant faire l’impasse sur la question des performances ; ce qui est évidemment une excellente chose.

On partira donc d’un combo alliant Core i3-6100U / 4 Go de RAM / 120 Go de SSD (vendu sous la barre des 600 euros) ; pour atteindre l’efficacité d’un Core i7-6500U épaulé de 8 Go de mémoire vive et de 256 Go de SSD (disponible à plus de 1000 euros selon les revendeurs).

Le Miix 510 ne fait donc pas les choses à moitié d’autant qu’une déclinaison intermédiaire, basée sur un Core i5, est également de la partie.

C’est d’ailleurs cette version de l’appareil (proposée à 799 euros) qui nous a été confiée. On y trouve donc un Core i5-7200U de génération Kaby Lake, doté de 2 cores (pour 4 threads) et cadencé à 2.5 Ghz (3,1 Ghz en mode boost). Le bougre se trouve par ailleurs aidé dans sa tâche par 8 Go de RAM et 256 Go de SSD (extensibles comme sur les autres modèles par Micro SD), permettant d’assurer – sans mal – une grande réactivité à ce modèle.

Pour le reste, ces trois versions du Miix 510 partagent les mêmes spécificités. Elles embarquent ainsi une dalle IPS 12,2 pouces Full HD+ (1920 par 1200 pixels), deux capteurs photos (2 Mpx en façade et 5 Mpx au dos), et disposent du WiFi 802.11ac, du Bluetooth 4.0 et d’une licence Windows 10 64 bits, bien évidemment.

Ce rapide tour d’horizon technique bouclé passons à l’éminente question de ce que vaut l’appareil une fois placé entre nos mimines poilues.

De ce côté le Lenovo Miix 510 de démérite pas, proposant une fabrication robuste pour un design plutôt sobre et passe-partout. Le manque de fantaisie dans les lignes de l’appareil ne nous a pas semblé problématique, bien au contraire, cette absence de fioritures esthétiques étant au service d’une conception plutôt chiadée.

L’appareil profite en effet d’un système de pied similaire à celui de la Surface Pro 4, lui assurant une très bonne stabilité (chose moins courante qu’on ne le pense sur le marché).

La partie tablette de l’hybride accueille ainsi une plaque en aluminium qui viendra se déployer dans son dos. Cette dernière se trouve attachée à la tablette par deux petites charnières « inspirées d’un bracelet de montre », qui se révéleront à la fois esthétiques et particulièrement efficaces – permettant notamment d’incliner la tablette sur 150 degrés ; soit dans presque toutes les positions.

Le seul défaut de ce brillant système viendra de l’absence de « grip » en caoutchouc, qui aurait dû être positionné aux endroits de contact. Posé sur des surfaces lisses le tout aura donc tendance à glisser légèrement en cours d’utilisation. Rien de bien méchant, mais il fallait le noter.

Le clavier est pour sa part fixé par deux barres aimantées. Là aussi le résultat est probant, ce dernier tient parfaitement en place et sera positionnable à plat où légèrement relevé, suivant les préférences de chacun en matière de frappe.

Et le tout sera par ailleurs très agréable à utiliser grâce à des touches espacées les unes des autres et à une course de frappe relativement longue pour un clavier d’appareil 2-en-1. Notons que Lenovo a également eu l’excellente idée d’y intégrer un système de rétroéclairage, ce qui est quand même rudement pratique pour écrire jusqu’au bout de la nuit.

Au bout du compte, si la touche Maj gauche avait été plus grande et mieux positionnée, le clavier du Miix 510 aurait pu se targuer d’être irréprochable – ses raccourcis étant par ailleurs fort pratiques et son trackpad plutôt précis et efficace.

Quand PC hybride ne rime pas avec simple tablette améliorée…

C’est en effet l’une des grandes forces du Miix 510. On sent que Lenovo a souhaité faire de son hybride une machine utilisable tout autant en tablette qu’en laptop – la présence d’un clavier physique n’étant clairement pas la seule chose qui rapproche l’appareil d’un PC portable, et c’est tant mieux.

Outre une configuration matérielle très proche de ce que l’on peut trouver sur les ultraportables récents, le terminal se pare d’une connectique plutôt complète comportant tout ce qu’il faut pour l’utiliser véritablement en tant que PC à proprement parler – et non pas comme simple « tablette améliorée ».

Au-delà de l’inévitable prise micro-casque et de la présence d’un port USB Type-C, le Miix 510 embarque notamment une entrée USB 3.0. La chose peut sembler anecdotique, mais elle prend pourtant tout son sens sur un hybride.

Brancher un disque dur, une clé USB ou une imprimante se fera de la plus simple des manières, et sans qu’aucun adaptateur (USB Type-C vers USB classique par exemple) ne soit nécessaire. Un vrai bonheur au quotidien ; d’ailleurs on aurait apprécié qu’un second port de ce type soit ajouté, histoire de brancher certains périphériques supplémentaires (les ennemis du trackpad sauront de quoi l’on veut parler…).

Les touches de volume et de mise sous tension se révéleront parfois capricieuses

Cette proximité qu’a le Miix 510 avec le monde PC n’est toutefois pas sans revers. Si la tablette est bien équipée d’un système de dissipation, il ne pourra que limiter modestement la chauffe du Core i5 (et à fortiori d’un i7…) lorsque ce dernier est copieusement sollicité.

En résultent des températures plutôt élevées que le petit ventilateur de notre terminal (positionné sur le dessus) aura effectivement du mal à dissiper efficacement et durablement. Ce dernier se montrera d’ailleurs assez bruyant dans une pièce silencieuse, se déclenchant et s’arrêtant très régulièrement au grès des coups de chauffe successifs du processeur.

Une housse en matière plastique est fournie avec le Miix 510. Bien qu’assez vilaine, cette dernière a tout de même le mérite d’exister…

L’autonomie sera également impactée par les Intel Core choisis par Lenovo pour son hybride. Si ces derniers permettront d’assurer une belle puissance de feu à l’appareil en termes de performances pures, force est de constater qu’ils ont tout de même tendance à être un peu gourmands côté énergie, surtout lors de tâches assez lourdes comme du traitement photo ou vidéo par exemple.

De manière générale le Miix 510 profitera d’une autonomie légèrement supérieure à celle de la Surface Pro, comprise (suivant les usages) entre 4 et 6 heures. C’est correct pour un hybride, mais encore trop faible pour un appareil pensé pour la mobilité. À titre indicatif, la Tab Pro S de Samsung parvenait à faire un peu mieux grâce à son Core M3 (jusqu’à 7 heures de jus environ).

Écran valable, mais enceintes assez peu mélodieuses…

Passons à ce qui est certainement la pièce maîtresse de toute tablette qui se respecte : l’écran.

De ce côté Lenovo ne se paye pas notre tête. On hérite d’une très belle dalle IPS Full HD+ (comprenez 1920 par 1200 pixels), globalement bien pourvue en termes de luminosité (même si elle manque d’un peu de peps en extérieur), de contraste et de colorimétrie.

Les noirs y sont profonds, les blancs éclatants et les couleurs vives et bien restituées. En somme, un bilan très positif pour une dalle bien équilibrée et de qualité.

La partie tactile sera par ailleurs globalement précise et correctement calibrée, même si certaines applications et quelques logiciels sous Windows auront tendance à ne pas toujours répondre comme il faudrait aux commandes tactiles. Enfin ça, c’est un autre problème.

Précisons en aparté que Lenovo propose un stylet, vendu en option au tarif de 60 euros. Ce dernier n’était malheureusement pas fourni avec notre machine de test.

En réalité la seule déception viendra de la définition de l’écran du Miix 510. Le Full HD+ faisant figure de petit poucet sur un marché de plus en plus tourné vers des résolutions QHD ou 4K. La chose n’est pas vraiment dérangeante à l’usage – mais que voulez-vous, on en veut toujours plus…

Notre appareil de compétition se prend en revanche proprement les pieds dans le tapis en matière d’enceintes, avec deux haut-parleurs de très mauvaise qualité.

Dotées d’un volume bien trop faible, d’une quasi absence de « relief » au niveau sonore et de gros problèmes de saturation, les enceintes du terminal seront difficilement défendables et l’on sortira très (trop ?) souvent nos écouteurs pour pallier à leurs lacunes. Dommage…

DESIGN & ERGONOMIE8
PERFORMANCES9
ÉCRAN8
AUTONOMIE6
PRIX9
Si le Lenovo Miix 510 n'est pas parfait, il réussit son pari de proposer une belle alternative aux hybrides haut de gamme proposés par Microsoft. Doté de performances plaisantes, d'une connectique complète, d'un écran de qualité et d'un excellent clavier, le terminal n'a pas à rougir face à une Surface Pro - et c'est justement là qu'il fait fort. D'autant plus pour une solution à moins de 800 euros...
8

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.

  • gamertest domi

    Bonjour,
    Est-il possible d’utiliser le Lenovo Miix 510 pour une utilisation intensive de photoshop et Indesign ??

    • Nathan Le Gohlisse

      Bonjour,
      Pour une utilisation INTENSIVE, je dirais que non. Pour une utilisation plus modérée oui, ça pourrait le faire :)

      • gamertest domi

        D’accord, merci pour votre réponse.
        PS: Article au top BRAVO!!!!!

  • Behappy For Life

    je vais acheter un PC mais je ne sais pas qui est le mieux Lenovo Miix 510 ou hp spectre x360 hewlett packard comme je suis étudiante et dessinatrice j’hésite encore